La Voix de l’Est
L’expert ferroviaire Stephen Callaghan a répété, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke, que beaucoup de trains laissés sans surveillance sont à risque de dérive à cause d’une pratique généralisée dans l’industrie de se fier sur le serrage des freins à air.
L’expert ferroviaire Stephen Callaghan a répété, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke, que beaucoup de trains laissés sans surveillance sont à risque de dérive à cause d’une pratique généralisée dans l’industrie de se fier sur le serrage des freins à air.

Les freins à air, une pratique généralisée

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
La pratique de laisser un train sans surveillance avec les freins à air fonctionnel, comme l’a fait Thomas Harding le 5 juillet 2013 à Nantes avec le convoi de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA), s’était généralisée dans l’industrie ferroviaire.