Les faits divers en bref

Incendie sur la rue Massé

Un incendie dans un immeuble à logements de la Place Massé, Granby, a entraîné l’évacuation du bâtiment en après-midi, mercredi. Les pompiers ont reçu un appel à 14 h 19 concernant un feu dans les murs, causé par des travaux de soudure sur la plomberie dans un appartement du rez-de-chaussée. Une vingtaine de pompiers ont été dépêchés sur les lieux et ils ont rapidement maîtrisé l’incendie. Il n’y a eu aucun blessé et les dommages sont limités à l’intérieur de l’appartement. Dominique Wolfshagen

Collision frontale à Lac-Brome

Un face à face entre deux véhicules est survenu autour de 17 h 30, près du 264, chemin Lakeside, à Lac-Brome. Le premier véhicule, occupé par un homme et une femme, voyageait en direction nord lorsqu’il a dévié pour se retrouver dans la voie inverse. Il y a alors eu collision avec le véhicule d’une conductrice se trouvant seule à bord. Deux poteaux électriques ont été sectionnés. Les trois personnes étaient conscientes lors de leur transport à l’hôpital. Elles auraient subi des blessures importantes, mais on ne craignait pas pour leur vie. Selon toute vraisemblance, ce serait la manipulation de la radio par la conductrice du premier véhicule qui aurait causé l’accident. Dominique Wolfshagen

Sanction pour un vendeur de carcasses d’autos sans permis

Un citoyen qui a agi comme recycleur d’automobiles sans détenir le permis requis par la loi, selon l’Office de la protection du consommateur, a été condamné à payer une amende de 1026 $. Selon l’organisme, Alain Poirier, qui a plaidé coupable à l’infraction qui lui était reprochée, a vendu des carcasses d’automobiles à Saint-Joachim-de-Shefford en mars 2017 alors qu’il ne détenait pas de permis. L’Office de la protection du consommateur a la responsabilité d’émettre et de gérer les permis de commerçants et de recycleurs de véhicules routiers. Toute personne qui fait le commerce ou le recyclage de véhicules routiers doit avoir un permis. La loi impose aux recycleurs d’automobiles des obligations spécifiques destinées à mieux protéger les consommateurs. Pour obtenir un permis de l’Office, ils doivent notamment déposer un cautionnement, une somme d’argent qui peut servir à indemniser les consommateurs. La Voix de l’Est

Une serre de cannabis démantelée à Waterloo

Les policiers de la Sûreté du Québec ont démantelé une serre de cannabis qui était aménagée dans le sous-sol d’une résidence de Waterloo. À la suite d’une courte enquête initiée grâce à des informations transmises par le public, les agents sont débarqués mardi dans la propriété de la rue St-Patrick. Plus de 75 plants de pot poussaient dans la serre. Les policiers ont également saisi trois kilos de cannabis en vrac, des comprimés et le matériel servant à produire la drogue. L’occupant des lieux, un homme de 26 ans, a été arrêté, puis remis en liberté d’ici sa comparution. Il pourrait être accusé de production et de possession de cannabis. Karine Blanchard

Un Farnhamien écope d’une amende de 78 240 $

La saisie de 140 000 cigarettes de contrebande coûtera cher à un Farnhamien. Xavier Prescott a été condamné à payer une amende de 78 240 $ dans un délai de quatre mois après avoir été reconnu coupable d’une infraction liée à la contrebande de tabac. La condamnation découle d’une opération réalisée par la Gendarmerie Royale du Canada et la Sûreté du Québec dans le cadre du programme ACCES en janvier 2013. La perquisition visait un véhicule et 140 000 cigarettes de contrebande. Le tribunal a ordonné la confiscation et la destruction du tabac qui a été saisi. Le permis de conduire de Xavier Prescott a également été saisi pour 30 jours. La Voix de l’Est

Coupable d’avoir agrippé les fesses d’une promeneuse 

Un homme de Bromont a plaidé coupable, mercredi, à une agression sexuelle commise au Centre de la nature de Cowansville. En juin 2017, Mario Desroches, 57 ans, avait agrippé les fesses d’une promeneuse qu’il avait préalablement suivie. Il a ensuite pris la fuite, mais la victime a pu noter le numéro de sa plaque d’immatriculation. Une évaluation sexologique sera préparée afin de déterminer la sentence de M. Desroches, qui n’avait pas d’antécédent judiciaire. À la défense, Me Luc Simard a indiqué que son client s’est pris en main depuis et consulte un psychologue.  Pascal Faucher

Faux inspecteur épinglé

Une probation de 18 mois et une sentence de 50 heures de travaux communautaires a été imposées à un homme de Bécancour qui se faisait passer pour un inspecteur d’extincteurs à Bromont. Jonathan Deshaies, 35 ans, a fait irruption dans trois commerces de la Ville branchée, l’été dernier, et exigeait de se faire payer pour ses « services ». En une occasion, le plombier de profession s’est emparé d’un extincteur quand les employés de l’endroit ont refusé de le rémunérer. En plus des travaux communautaires, M. Deshaies, qui a des antécédents de fraude et de recel, doit rembourser 325 $. Pascal Faucher