Les faits divers en bref

Conduite avec les capacités affaiblies sur l’A10

Un quinquagénaire a été arrêté en milieu d’après-midi, lundi, pour avoir conduit son véhicule avec les capacités affaiblies par l’alcool sur l’autoroute 10 à la hauteur de Marieville. 

Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec ont été interpellés par un citoyen qui a remarqué une voiture qui louvoyait sur l’autoroute, en direction ouest. 

L’individu a été localisé vers 14 h, à une quinzaine de kilomètres du lieu où il a été aperçu par le témoin, a indiqué Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie. 

Quand les patrouilleurs ont interpellé l’automobiliste, ils ont constaté que celui-ci conduisait avec les capacités affaiblies et ont procédé à son arrestation. Une ambulance a été appelée à se rendre sur les lieux. L’homme a finalement été conduit au poste de police de Rouville pour y subir les tests d’alcoolémie d’usage. Marie-Ève Martel

Contravention de 2730 $ pour un conducteur

Un conducteur payera cher pour avoir enfreint le Code de la sécurité routière. L’individu a été interpellé par les patrouilleurs de la Sûreté du Québec dans le chemin Élie, à Sutton, dans la nuit de lundi à mardi. 

Plutôt que de collaborer avec les agents et de s’immobiliser sur-le-champ, le conducteur a roulé jusque dans un cul-de-sac où il a abandonné la voiture et a pris la fuite à pied. 

Les policiers l’ont rapidement épinglé. En effectuant leur enquête, les policiers ont constaté que le permis de l’individu était suspendu à la suite d’une condamnation pour alcool au volant. 

Il a donc reçu une contravention de 2250 $ pour avoir enfreint la loi. Un autre constat, cette fois de 480 $, lui a été délivré pour ne pas avoir immobilisé son véhicule. 

La voiture a également été saisie pour 30 jours. Le propriétaire de l’auto, qui n’est pas la personne interceptée, pourrait également recevoir une contravention puisqu’il a accepté de la prêter à une personne dont le permis de conduire était suspendu. Karine Blanchard