Les négociations sont rompues entre le Groupe Savoie et la cinquantaine d’employés des résidences Soleil, Manoir Granby, qui revendique de meilleurs salaires et une charge de travail moins lourde.

Les employés des résidences Soleil Manoir Granby bientôt en grève

Jugeant leurs conditions de travail inadéquates, les employés des résidences Soleil Manoir Granby mettent leur menace à exécution et feront la grève à partir du 17 juillet.

Ils se joindront aux employés de quatre autres établissements du Groupe Savoie — situés à Mont-Saint-Hilaire, Pointe-aux-Trembles, Ville Saint-Laurent et Laval — qui ont refusé les dernières offres de l’employeur. À Granby, la cinquantaine d’employés l’ont fait dans une proportion de 97 %.

Comme ils doivent légalement continuer d’assurer les « services essentiels », les préposés aux bénéficiaires, employés de cuisine et d’entretien n’arrêteront pas de travailler et manifesteront durant leurs pauses, leur heure de dîner ainsi qu’avant et après leur quart de travail, indique Stéphane Lacroix, directeur des communications et des affaires publiques chez les Teamsters.

Les quelque 300 membres de ce syndicat qui travaillent pour les résidences Soleil — en majorité des femmes — revendiquent de meilleurs salaires et une charge de travail moins lourde. En cours depuis plusieurs mois, les négociations sont rompues et aucune autre date de rencontre n’est prévue.

« Il y a un retard salarial important pour les travailleurs du secteur privé puisque ces derniers gagnent jusqu’à 6 $ de moins que leurs confrères et consœurs du public, dit M. Lacroix. Pourtant, ils font le même travail et prennent soin des aînés avec le même dévouement. »

Le salaire à l’embauche des employés des résidences Soleil oscille entre 14 $ et 15 $ de l’heure, soit de 2 $ à 3 $ de plus que le salaire minimum.

Pénurie
Le président de la section locale 106 des Teamsters, Jean Chartrand, estime qu’améliorer ces conditions de travail permettrait aussi « de limiter, peut-être même de freiner, la pénurie de main-d’œuvre que nous avons vue apparaître dans l’industrie au cours des dernières années ». « C’est un job important qui doit être rémunéré en conséquence. »

Selon le syndicat, les résidences Soleil ont perdu des employés au profit du domaine de la restauration rapide parce que les salaires y sont supérieurs.

Faire la grève tout en continuant à travailler a-t-il un impact ? « Oui, quand les revendications des travailleurs sont légitimes, ça ne peut pas faire autrement que d’avoir un impact favorable, dit M. Lacroix. Ça met de la pression sur l’employeur. » Il n’a pas été possible, lundi, d’obtenir le point de vue d’un représentant du Groupe Savoie, dont le siège social est à Boucherville.

Les Teamsters « mènent une bataille qui aura des impacts sur l’ensemble des travailleurs et des travailleuses qui œuvrent dans tous les établissements au Québec et c’est ensemble qu’on va y arriver », dit Jean Chartrand. Le Manoir Granby compte 322 unités d’habitation.