La célèbre navigatrice s'est adressée à quelque 80 élèves réunis pour une compétition de résolution de problèmes à l'école Joseph-Hermas-Leclerc.

«Les embûches sont faites pour apprendre»

Habituées aux vents et marées, la navigatrice Mylène Paquette a suscité à son tour une vague d'enthousiasme lors de son passage à l'école secondaire Joseph-Hermas-Leclerc, hier.
«Nos seules limites sont celles de notre imagination», a lancé la femme de 35 ans, première Nord-Américaine à avoir traversé l'Atlantique à la rame, à son auditoire. Elle s'adressait aux quelque 80 élèves de la commission scolaire du Val-des-Cerfs réunis pour une compétition de résolution de problèmes appelée Destination imagination.
Son message en était bien entendu un de persévérance. «L'essentiel, c'est d'avoir la bonne attitude, a dit Mme Paquette. Et vous avez le droit de vous tromper! Les embûches sont faites pour apprendre.»
Quand on se fixe un but, il faut le maintenir, soutient celle qui était encore, jusqu'à tout récemment, préposée aux bénéficiaires à l'hôpital pour enfants Sainte-Justine, à Montréal.
Tous les détails dans notre édition de samedi