Les drapeaux mis en berne dans la région

La Ville de Granby a emboîté le pas à l'Assemblée nationale, à Québec, mercredi, et a mis ses drapeaux en berne afin d'exprimer son soutien au peuple français, à la suite de l'attentat survenu au journal Charlie Hebdo.
Les drapeaux sont demeurés dans cette position hier et doivent être hissés à nouveau ce matin. Le maire Pascal Bonin a souligné que ce geste s'inscrit alors que le mouvement Québec-France est très actif à Granby. Également, «une image a été attaquée». «La liberté d'expression, c'est très précieux», a fait valoir le maire. La Ville de Bromont a aussi suivi le mouvement hier et a abaissé ses drapeaux jusqu'à dimanche inclusivement, a laissé savoir l'hôtel de ville.