Le service de police de Granby a mis ses drapeaux en berne mardi, à la suite de la tragédie survenue le week-end dernier à Portapique, en Nouvelle-Écosse.
Le service de police de Granby a mis ses drapeaux en berne mardi, à la suite de la tragédie survenue le week-end dernier à Portapique, en Nouvelle-Écosse.

Les drapeaux en berne pour la tragédie de la Nouvelle-Écosse

Le service de police de Granby a mis ses drapeaux en berne mardi, à la suite de la tragédie survenue le week-end dernier à Portapique, en Nouvelle-Écosse.

Ce geste vise à démontrer la solidarité du service de police de Granby à l’endroit de ses collègues de la Gendarmerie Royale du Canada, éprouvée par le meurtre de l’agente Heidi Stevenson, ainsi que la communauté de Nouvelle-Écosse, au coeur de ces tragiques événements, fait valoir le corps policier granbyen sur sa page Facebook.

«Nos pensées accompagnent les proches des victimes, l’ensemble de la population de la Nouvelle-Écosse ainsi que nos confrères et consoeurs de la GRC», est-il souligné.

Vingt-trois décès, incluant le tireur, ont été confirmés après la tragédie de dimanche, considérée comme l’une des tueries les plus meurtrières au Canada. La police s’attend à ce que le nombre de victimes augmente au cours des prochains jours.