Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le centre de tri de l’organisme ainsi que son magasin général ne pourront pas rouvrir leurs portes avant le 11 janvier, voire plus tard si Québec décrète un prolongement de ces restrictions sanitaires. Ce faisant, personne ne sera sur place pour trier les objets divers déposés dans la cour de l’organisme, de même que des denrées qui pourraient lui être apportées par des âmes généreuses.
Le centre de tri de l’organisme ainsi que son magasin général ne pourront pas rouvrir leurs portes avant le 11 janvier, voire plus tard si Québec décrète un prolongement de ces restrictions sanitaires. Ce faisant, personne ne sera sur place pour trier les objets divers déposés dans la cour de l’organisme, de même que des denrées qui pourraient lui être apportées par des âmes généreuses.

Les dons matériels refusés à partir de Noël chez SOS Dépannage

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement pour la période des Fêtes forcent l’organisme SOS Dépannage à refuser les dons en denrées et en matériels à compter du 24 décembre prochain.

Comme à l’habitude, la banque alimentaire fermera ses portes le 23 décembre, à 16h30, et reprendra ses activités le 4 janvier puisqu’il s’agit d’un service essentiel.

Or, le centre de tri de l’organisme ainsi que son magasin général ne pourront pas rouvrir leurs portes avant le 11 janvier, voire plus tard si Québec décrète un prolongement de restrictions sanitaires. Ce faisant, personne ne sera sur place pour trier les objets divers déposés dans la cour de l’organisme, de même que des denrées qui pourraient lui être apportées par des âmes généreuses.

«On aimerait sensibiliser la population à attendre un peu plus longtemps après le temps des Fêtes pour venir nous porter les articles dont ils ne se servent plus», indique Éric Vachon, porte-parole de SOS Dépannage.

Lors de la fermeture imposée du centre, au printemps, des citoyens s’étaient quand même présentés avec des biens divers, qui s’étaient empilés dans la cour. «On avait dû mettre nos camions pour empêcher l’accès», rappelle M. Vachon.

Comme l’hiver est à nos portes, les employés et bénévoles de SOS Dépannage craignent que la neige et les intempéries n’endommagent les articles normalement destinés à être revendus au Magasin général, et ainsi financer ses activités.

«Nous comptons sur la coopération de la population», conclut M. Vachon, mentionnant que les dons monétaires à la banque alimentaire peuvent être faits directement sur son site Internet.