La présidente des Diabétiques de la Haute-Yamaska, Andrée Lamarche, figure ici aux côtés de Claudette Hovington, secrétaire-trésorière et de l’administrateur François Bédard.

Les Diabétiques de la Haute-Yamaska se met au goût du jour

Après une pause en 2019, le Salon Santé axé sur le diabète sera de retour pour sa troisième mouture le dimanche 22 mars prochain à l’Hôtel Castel de Granby. Cette renaissance s’accompagne d’une cure de rajeunissement pour Les Diabétiques de la Haute-Yamaska (DHY), qui est derrière l’organisation de l’événement dont l’entrée sera gratuite.

Cette pause involontaire n’était pas due par un manque de moyens ou de temps de la part de l’organisme ; celui-ci a plutôt choisi de déplacer son salon de l’automne au printemps. « Et entre novembre 2018 et le printemps 2019, ça ne nous laissait pas assez de temps », précise la présidente des DHY, Andrée Lamarche.

Entre 9 h 30 et 15 h, une douzaine d’exposants seront sur place pour informer les visiteurs non seulement sur le diabète, mais aussi sur une variété de sujets connexes touchant les saines habitudes de vie.

Quatre conférences seront aussi offertes tout au long de la journée. L’urologue Paul Ouellette, l’endocrinologue André Carpentier, le néphrologue Martin Plaisance et l’infirmier Maxime Pivin entretiendront les visiteurs des nouvelles approches thérapeutiques et de l’utilisation de la technologie chez les personnes diabétiques, entre autres.

Un infirmier et une infirmière seront aussi sur place pour offrir, sans rendez-vous, des tests de dépistage du diabète. Un service fort utile quand on sait que sur les quelque 880 000 personnes vivant avec la maladie — la prévalence mondiale du diabète est d’à peu près 10 % de la population —, environ 250 000 ignorent qu’elles en sont atteintes.

« Il y a des gens qui n’ont pas de symptômes, d’autres qui pensent que ce n’est pas grave ou qui attendent une dégradation de leurs symptômes, énumère Mme Lamarche. Mais à ce moment-là, les complications et les séquelles sont plus importantes. »

On rappelle d’ailleurs que le diabète engendre environ 3 milliards de dollars en coûts de santé directs et indirects au Canada, en plus de causer la cécité, des insuffisances rénales et de mener à des amputations, s’il n’est pas suivi et traité adéquatement.

Au salon, de l’information sur les symptômes et sur les types de diabète sera disponible pour permettre aux visiteurs de mieux comprendre la maladie, mais aussi pour en déboulonner les mythes.

« Ce n’est pas parce que tu es une bibitte à sucre que tu vas développer un diabète, illustre la présidente. Et non, un diabète de type 1 ne devient pas, avec le temps, un diabète de type 2. Ce sont deux choses bien distinctes. »

Événement carboneutre

Les Diabétiques de la Haute-Yamaska emboîtent le pas à d’autres organisations de la région, dont la Chambre de commerce Haute-Yamaska, en faisant de son salon annuel un événement carboneutre.

De concert avec la firme granbyenne LCL Environnement et des étudiants en médecine de l’Université de Sherbrooke, l’organisme sondera les visiteurs de l’événement pour connaître leur provenance et le moyen de transport choisi pour se rendre à l’Hôtel Castel.

Par la suite, un calcul sera effectué et le résultat se traduira par un certain nombre d’arbres qui prendront racine dans une plantation contrôlée située dans le nord de la province grâce à l’organisation Carbone Boréal.

« C’est une première pour nous ; on va voir ce que ça donne », souligne Mme Lamarche.

Image rafraîchie

Dans le cadre d’un apprentissage en gestion de projet, les étudiants en médecine de l’Université de Sherbrooke ont également fait profiter les DHY de leur savoir-faire pour revamper l’image et la page Facebook de l’organisme. « Leur contribution a vraiment été importante dans le succès de notre démarche », a souligné la présidente.

Un nouveau logo a d’ailleurs été dévoilé, lundi, de même que le nouveau dépliant de l’organisme présentant les informations mises à jour. « C’était nécessaire. Notre dernière image datait de plus de 20 ans. On voulait arriver en 2020, lance Mme Lamarche. On a précisé les services qu’on offrait aux membres et surtout, qu’on est là pour toute la population, y compris les jeunes et les anglophones. »

En plus du salon, plusieurs autres événements occuperont les membres des Diabétiques de la Haute-Yamaska, ce printemps. Le 15 avril aura lieu un déjeuner au restaurant La Fourchette. Puis, le 13 mai en soirée, les membres sont invités à assister à une conférence de la nutritionniste Christina Blais. L’assemblée générale annuelle de l’organisme aura lieu pour sa part le 17 juin chez Boréart, où une activité surprise est prévue, indique Mme Lamarche.