Andréanne Larouche, députée de Shefford

Les députés Larouche et Savard-Tremblay en formation

Les deux nouveaux députés bloquistes de la région ont été plongés dans le bain, alors qu’ils viennent de faire leurs premiers pas dans leurs nouveaux rôles. Deux jours de formation à Ottawa et leurs premières apparitions pour des événements publics leur donnent un avant-goût de ce qui les attend.

La députée de Shefford était enthousiaste à l’autre bout du fil, à Ottawa. « Nous avons pu visiter la nouvelle Chambre des communes, située désormais dans l’édifice de l’ouest, croiser certains collègues, la whip, le leader [parlementaire], certains députés aussi, ça alimente l’esprit d’équipe », indique Andréanne Larouche.

Si ces deux jours de formation — portant notamment sur les services offerts au Parlement et la gestion de leur bureau de député — sont nécessaires, Mme Larouche veut se mettre au plus vite au service des citoyens de sa circonscription. « On a hâte d’avoir nos bureaux [afin de pouvoir répondre] aux citoyens. C’est pour eux qu’on est élu », rappelle-t-elle.

Cependant, la députée a déjà eu l’occasion d’aller sur le terrain. Elle a ainsi participé au dîner spaghetti organisé par l’Association de paralysie cérébrale, à Roxton Pond, à une soirée disco à Saint-Joachim-de-Shefford, à une séance de signatures avec l’auteure Chantal Reichel, et au spectacle Métissage de SERY.

« Samedi, je serai au Grand Bal en rouge de la Croix-Rouge, annonce-t-elle. [Bref], c’est bien parti ! »

Mme Larouche s’est également déjà entretenue avec le député sortant, Pierre Breton.

Simon-Pierre Savard Tremblay, député de Saint-Hyacinthe-Bagot

Saint-Hyacinthe-Bagot

Du côté de Saint-Hyacinthe-Bagot, le député Simon-Pierre Savard-Tremblay a également eu droit à un cours de député 101, notamment à propos de l’utilisation du budget à sa disposition pour gérer son bureau (une somme qui s’élève à plus de 390 000 $ dans Shefford et dans Saint-Hyacinthe-Bagot pour l’embauche d’employés, etc.).

Depuis l’élection du 21 octobre dernier, il a par ailleurs effectué sa première apparition à titre de député de sa circonscription au Salon du véhicule électrique de Saint-Hyacinthe, la fin de semaine passée.

S’il ne semble pas être tout à fait redescendu sur Terre — « On peine encore à réaliser [ce qui nous arrive] », dit-il —, la liste d’épicerie de ses différentes tâches n’aura de cesse de se remplir. « Il faut que je trouve un bureau, ici [dans la circonscription] et à Ottawa, que j’embauche des gens », prévoit-il en vue des prochains jours.

Il ne compte pas chômer d’ici à son assermentation qui devrait avoir lieu ces prochaines semaines. « D’ici là, je vais rencontrer beaucoup d’organismes », prédit le jeune trentenaire.

Les artisans de Radio-Acton ont déjà eu droit à une visite de sa part dans le cadre de leur souper anniversaire. Dimanche, ce sera au tour des citoyens de Roxton Falls, alors qu’un souper spaghetti est organisé pour financer la réfection du porche de l’église.

À la fin de l’entretien téléphonique, M. Savard-Tremblay a indiqué qu’il ne s’était toujours pas entretenu avec la députée sortante, la néo-démocrate Brigitte Sansoucy. Il attend son appel : « Lorsqu’elle sera prête à me parler, mon téléphone sera ouvert. »

Concernant la députée libérale Lyne Bessette, ses deux jours de formation à Ottawa auront lieu plus tard, soit les 12 et 13 novembre prochains.