La Voix de l’Est
Marie-Josée Forget ne sait plus vers qui se tourner pour se sortir la tête hors de l’eau.
Marie-Josée Forget ne sait plus vers qui se tourner pour se sortir la tête hors de l’eau.

Les contrecoups de l’expropriation

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
« Je n’arrive plus. Je voudrais vivre mon ancienne vie. » Si l’inauguration de l’agrandissement de l’école Saint-Vincent, à Saint-Césaire, marquait le début d’une ère nouvelle, certains expropriés comme Marie-Josée Forget vivent toujours les contrecoups de leur grand dérangement.