L’une des villes vermontoises où l’avance démocrate a été la plus forte est, sans surprise, celle de Burlington, où réside le sénateur et ancien candidat à l’investiture démocrate, Bernie Sanders. Joe Biden y a obtenu un appui retentissant, en récoltant 79,0% des voix.
L’une des villes vermontoises où l’avance démocrate a été la plus forte est, sans surprise, celle de Burlington, où réside le sénateur et ancien candidat à l’investiture démocrate, Bernie Sanders. Joe Biden y a obtenu un appui retentissant, en récoltant 79,0% des voix.

Les comtés du Vermont votent en majorité bleu

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
À l’extrémité sud du territoire couvert par La Voix de l’Est, les habitants des comtés du Vermont ont voté majoritairement pour le nouveau président démocrate, Joe Biden, sacré vainqueur samedi en début de journée. Une tendance qui ne se maintient toutefois pas tout au long de la frontière canado-américaine.  

Le Vermont, l’un des États américains situés aux limites du Québec, comporte 14 comtés distincts. Aux abords des villes québécoises de Saint-Armand, Frelighsburg, Abercorn, Highwater et Stanstead se trouvent quatre de ces comtés : Grand Isle, Franklin, le comté d’Orléans et le comté d’Essex. Si Joe Biden a facilement remporté les trois grands électeurs du Vermont avec plus du double des votes de son adversaire, le président sortant Donald Trump, la course a été plus serrée à l’intérieur de certains comtés.

Parmi les quatre comtés situés à la limite du Québec, trois ont été ravis par le candidat démocrate. 

Joe Biden a d’abord remporté le comté de Grand Isle avec une avance des plus confortables. Il a en effet récolté 60,3% des votes, contre 37,6% pour son adversaire républicain. 

Le comté de Franklin a été obtenu par le démocrate avec 53,0% des votes, les républicains obtenant quant à eux les 43,9% restants. Le troisième et dernier comté limitrophe remporté par Joe Biden est le comté d’Orléans. Un peu plus de la moitié des votes, soit 51,0%, ont été logés en sa faveur, tandis que le président sortant y a récolté 46,4% du suffrage. Le comté d’Essex a, de son côté,  été remporté par Donald Trump, qui a récolté 54,2% des votes, contre 43,0% pour les démocrates.

Le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, a remporté trois des quatre comtés du Vermont se situant juste à côté du Québec.

À différentes échelles

En rassemblant les votes obtenus par chacun des candidats dans ces quatre comtés, il est possible de conclure que la majorité des électeurs ont choisi de voter pour Joe Biden. Celui-ci a obtenu un total de 25 068 votes, tandis que Donald Trump en a récolté 21 369.

Les habitants des différents comtés ont donc choisi de donner leur confiance au Parti démocrate. Par contre, à plus petite échelle, il est possible de constater que les villes frontalières du Vermont ont quant à elles voté à majorité pour le parti représenté par Donald Trump. En effet, des 13 villes situées juste à côté de la frontière canado-américaine, dix présentent une majorité de votes en faveur de M. Trump.

L’une des villes vermontoises où l’avance démocrate a été la plus forte est, sans surprise, celle de Burlington, où réside le sénateur et ancien candidat à l’investiture démocrate, Bernie Sanders. Joe Biden y a obtenu un appui retentissant, en récoltant 79,0% des voix.

La population du Vermont, dont 74% des citoyens ont exercé leur droit de vote, avait aussi à choisir un nouveau gouverneur, détenteur du pouvoir exécutif de l’État. Les citoyens se sont prononcés et ont appuyé le républicain Phil Scott à 68,79%. 

Le représentant démocrate Peter Welch a aussi été élu à une huitième reprise pour représenter le district du Vermont à la Chambre des représentants, en cumulant une moyenne de 67,3% des votes.