Environ 140 pompiers des différents services incendie de Brome-Missisquoi ainsi que des municipalités de Swanton et de Highgate Springs, au Vermont, étaient invités à la nouvelle salle de réception de l'Euro-Spa, pour les féliciter de leur travail lors de l'incendie de janvier au même endroit.

Les combattants du feu à l'honneur à l'Euro-Spa

Quelque 140 pompiers ont pu profiter de la nouvelle salle de réception de l'Euro-Spa de Saint-Ignace-de-Stanbridge, vendredi, en hommage à l'efficacité de leur travail lors de l'incendie de janvier dernier. «La moindre des choses», selon le copropriétaire, Joseph Bihler.
Les 40 ans de service du chef des pompiers de Bedford, Ralph Gilman, ont été soulignés.
«C'était toute une épreuve, ce feu-là», s'est rappelé M. Bihler. Les services d'incendie d'une dizaine de municipalités, dont celles de Swanton et de Highgate Springs aux États-Unis, avaient combattu les flammes. Grâce à leur travail, seule la salle de réception avait été touchée. 
«Ce soir, c'est comme un remerciement, parce que le 7 janvier [date de l'incendie], il faisait vraiment froid», a souligné le copropriétaire des lieux.
Si les pompiers ont eu droit vendredi à une réception avec buffet et alcool, M. Bihler leur avait aussi exprimé sa reconnaissance, lors de l'incendie, en offrant thé, café et beignes pendant le combat. Un buffet avait également été servi, une fois les flammes éteintes.
Une soixantaine de pompiers étaient à l'oeuvre, le 7 janvier. Vendredi, ils étaient environ 140 sur place. «C'est tellement correct. Ce monde-là, les pompiers, c'est des volontaires. Il faut démontrer qu'on apprécie ce qu'ils font», mentionne Joseph Bihler.
«C'est formidable que notre travail soit reconnu», croit quant à lui Ralph Gilman, directeur du Service de sécurité incendie Bedford. «On travaille pour la population. Ils nous remercient souvent».
Si tous les pompiers présents étaient à l'honneur lors de cette réception, M. Gilman vivait quant à lui une journée toute spéciale: il s'est vu décerner une barre additionnelle sur sa médaille de service. 
«C'est aussi les 40 ans de service du chef des pompiers de Bedford. Je leur ai dit : je vous invite, vous ferez tout ça en même temps», explique Joseph Bihler.
Travail d'équipe
En matière d'incendie, la MRC de Brome-Missisquoi est avant-gardiste, a par ailleurs rappelé le directeur. «Il y a un mois, on a signé la première entente inter-municipale au Québec.» Les 21 municipalités de la région, et donc les 11 services incendies, font partie de l'entente. «Quand l'alarme sonne, on est prêts», fait-il valoir. Les 11 directeurs de services se rencontrent six fois par année pour discuter de projets d'avenir et uniformiser leurs processus, ce qui s'avère utile lors d'interventions d'envergure. «On sait comment nos voisins travaillent», fait valoir Ralph Gilman.
Une telle association rappelle l'intervention de janvier. «Farnham était ici, Bedford, Dunham Clarenceville, Frelighsburg, Stanbridge-East, Notre-Dame, Henryville...», énumère le directeur. Sans un tel travail d'équipe, les dommages auraient pu s'étendre à un bâtiment à proximité.
Étaient aussi présents à la soirée des chauffeurs de camion dont le rôle est de saler le sol lors des interventions hivernales des pompiers. «Quand on travaille, l'eau gèle sur le terrain. On ne peut pas déplacer les camions», explique le directeur des pompiers de Bedford. «On travaille ensemble. C'est comme une grosse famille».