Le président du Marché public de Granby et région, Dominic Châtelain

Les beaux samedis du Marché public de Granby

Les producteurs du Marché public de Granby et région lanceront leur saison estivale ce samedi. Outre quelques nouveautés, les visiteurs y retrouveront la même ambiance et plusieurs artisans qui y reviennent année après année. Il faut dire que les affaires sont bonnes au marché.

L’été dernier, 1800 personnes en moyenne ont foulé la place Johnson chaque samedi. Cette affluence — en constante évolution — a engendré des ventes de près de 370 000 $, estime le président, Dominic Châtelain. Ce dernier attribue ces résultats impressionnants à la qualité constante des produits, mais aussi à leur diversité.

Pour cette 11e saison, les clients du marché trouveront encore fruits et légumes, viandes et charcuteries, pains, pâtisseries, boissons, miel, produits de l’érable, mets cuisinés et produits fins. Cette année, de nouveaux produits viendront bonifier l’offre existante, dont de l’oie, de l’ail et des épices.

En tout, une trentaine d’exposants réguliers et occasionnels occuperont les étals du marché durant 20 samedis, du 9 juin au 20 octobre de 8 h à 14 h, beau temps, mauvais temps.

De ce nombre, 23 kiosques sont occupés en moyenne chaque semaine. Mais cet été, au moins six samedis afficheront complets, se réjouit M. Châtelain, qui est lui-même producteur d’agneau, propriétaire des Trouvailles gourmandes du Canton et exposant depuis cinq ans.

Le marché occupera la place Johnson de Granby durant 20 samedis, du 9 juin au 20 octobre de 8h à 14h.

Cette présence hebdomadaire au marché est d’ailleurs devenue incontournable pour sa famille. « C’est un contact privilégié qu’on a avec les clients. On développe une relation avec eux, ils voient grandir nos enfants au fil des ans. Il y a un lien social dans tout cela », dit-il.

Le volet commercial n’est pas non plus à négliger pour son entreprise qui, au marché, voit ses ventes augmenter d’été en été. Comme la plupart des producteurs présents. « Il y a un climat de confiance qui s’est établi entre les producteurs et les gens. On connaît tous des hausses significatives de nos affaires. »

Voilà la preuve, croit M. Châtelain, que le marché public est de plus en plus ancré dans les habitudes des gens de Granby et des alentours.

La suite
En janvier dernier, 70 clients et producteurs avaient d’ailleurs pris part à une consultation publique pour imaginer le marché public de demain à Granby. Nouvelles activités, horaire élargi, structure permanente... Les suggestions ont été nombreuses et créatives. La balle est maintenant dans le camp du conseil d’administration de l’organisme à but non lucratif qui pilote le marché public et de Commerce et tourisme Granby et région.

On sait que la Ville de Granby a réservé 300 000 $ dans son budget 2018 pour l’aménagement d’un marché trois saisons à la place Johnson. Des discussions seraient en cours entre la Ville, les gens du marché et d’autres partenaires. Des annonces sont prévues à l’automne.

Place aux jeunes
D’ici là, le marché estival poursuit sur sa lancée en faisant de la place aux jeunes. En faisant leurs emplettes, les visiteurs croiseront à nouveau des ados de la Coopérative jeunesse de services La Barak au boulot, embauchés pour donner un coup de main aux organisateurs.

Le 16 juin, on mettra également en vedette des jeunes de 5 à 12 ans lors de la Grande journée nationale des petits entrepreneurs. Sur place, ceux-ci offriront notamment limonade, galettes, bijoux et sacs de leur cru.