Même pas 18 mois après le dernier scrutin provincial, le Québec risque de plonger d'ici les prochaines semaines en campagne électorale. Dans Granby, les autres partis auront fort à faire pour déloger le caquiste François Bonnardel, en poste depuis presque sept ans et réélu aisément lors des deux derniers scrutins.

Les associations fourbissent leurs armes

Si on ignore toujours en bonne partie quels visages se retrouveront sur les pancartes à la prochaine campagne, plusieurs associations de la région ont déjà commencé à placer leurs pions alors que les rumeurs d'élections printanières s'intensifient.
C'est entre autres le cas dans la circonscription de Granby, où les autres partis auront fort à faire pour déloger le caquiste François Bonnardel.
En poste depuis presque sept ans, le député a été réélu aisément lors des deux derniers scrutins. Sa dernière victoire en septembre 2012 a été sans équivoque alors qu'il a récolté 52,1% des voix, terminant avec 11 015 votes d'avance sur son plus proche adversaire, le péquiste Luc Perron.
Ce dernier a déjà annoncé il y a plusieurs mois qu'il ne se représenterait pas, souhaitant laisser la place à des plus jeunes. Le PQ doit donc se trouver un nouveau candidat à envoyer dans l'arène politique afin de ravir la circonscription à la Coalition avenir Québec.
Tous les détails dans notre édition de mercredi