Fermes Burnbrae a lancé un important projet d’agrandissement et de modernisation de ses installations de la rue Lanoie, à Upton.

Les années records s’enchaînent à la MRC d'Acton

Le secteur de la construction a généré des investissements records en 2018 dans la MRC d’Acton. Et plus particulièrement dans la municipalité d’Upton, qui en a récolté la plus grosse part, avec 38 %.

« C’est la première fois qu’une municipalité rurale a plus d’investissements que la Ville d’Acton Vale. [...] Normalement, c’est entre quatre et cinq millions de dollars d’investissements à Upton, bon an mal an. En 2018, on parle de 18 millions », a relevé le directeur général adjoint et directeur du service de l’aménagement à la MRC d’Acton, Serge Dupont.

Selon lui, c’est principalement la combinaison de trois permis majeurs qui a permis à Upton de se démarquer de la sorte. La municipalité a entre autres délivré un permis aux Fermes Burnbrae pour des travaux d’agrandissements d’une valeur de 7,5 millions de dollars de son usine de la rue Lanoie. L’entreprise, qui produit des œufs liquides, a annoncé un projet global de 14,2 millions pour moderniser ses installations.

La ferme Rosaire Bienvenu et fils a aussi obtenu un permis pour des travaux de 4 millions de dollars permettant le remplacement d’un bâtiment d’élevage. La municipalité d’Upton s’est par ailleurs dotée d’un nouveau garage municipal, rue Brasseur. Un projet de 1,3 million, selon l’inspecteur municipal, Benoit Provost.

Projet commercial

« Depuis quelques années, il y a une effervescence économique à Upton, se réjouit la directrice générale de la municipalité, Cynthia Bossé. Les assurances Morin sont devenues Courtika et ont pris de l’ampleur. Plusieurs fermes ont agrandi. Et ça continue. »

Mme Bossé estime que la position stratégique d’Upton et le « timing » sont à l’origine de cette activité. « On a aussi le meilleur indice de vitalité économique dans la MRC. La population de jeunes travailleurs est plus grande ici que dans les autres municipalités de la MRC », relève-t-elle.

Un important projet commercial, le Complexe 389, pourrait par ailleurs voir le jour à Upton en 2019. Selon le promoteur, Mathieu Durant, il ne manque plus qu’un commerce d’alimentation, comme une boucherie avec des mets prêts-à-manger, et les travaux, qui devraient entraîner un investissement de 1,5 million de dollars, pourront commencer. La présence dans ce complexe d’une pharmacie et d’un CPE est en bonne voie d’être confirmée. Mathieu Durant localiserait en outre son entreprise, Éconofan, à l’étage. Un autre espace de 4000 pieds carrés pourrait être alloué à un autre commerce de proximité.

Le promoteur, qui a également des terrains résidentiels à développer, affirme que c’est pour répondre à la demande des résidants que ce projet commercial a été élaboré. Il est déjà propriétaire du terrain situé au 389, rue Principale. Une ancienne station-service et un garage de mécanique y ont déjà eu pignon sur rue. Ils seront démolis pour faire place à une nouvelle construction. « Dès qu’on a notre commerce d’alimentation, on lève l’immeuble de terre. Ça serait l’idéal pour la municipalité », lance l’entrepreneur.

« Exceptionnelle »

Dans l’ensemble de la MRC d’Acton, ce sont des investissements totaux de 48,2 millions de dollars qui ont été réalisés en 2018, souligne Serge Dupont.

« C’est la troisième année consécutive où on bat des records. [...] En 2016, on avait 34,5 millions d’investissements et, en 2017, 39 millions », relève le directeur général adjoint et directeur du service de l’aménagement à la MRC.

Selon lui, le secteur agricole, notamment, connaît une forte activité alors que les investissements y ont pratiquement doublé, voire triplé, au cours des dernières années. « De 2010 à 2015, c’était environ 5 millions de dollars par année. En 2016, ça a grimpé à 10,7 millions, en 2017, à 14,6 millions et, en 2018, à 18,6 millions. Il y a des investissements majeurs qui se font sur les fermes », note-t-il.

Pour l’heure, difficile de prédire l’allure que prendra l’année 2019. Mais d’autres investissements importants pourraient être réalisés. L’économie continue aussi à être active, selon Serge Dupont.