La vice-présidente de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, Madeleine Lepage, et le directeur du Centre d’assistance et d’accompagnement des plaintes de l’Estrie, Serge Arel
La vice-présidente de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, Madeleine Lepage, et le directeur du Centre d’assistance et d’accompagnement des plaintes de l’Estrie, Serge Arel

Les aînés invités à obtenir justice pour des services payés et non rendus

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les coûts de différents services et activités offerts dans les résidences privées pour aînés peuvent représenter jusqu’à un tiers du loyer mensuel d’un locataire. Or, la pandémie a entraîné l’arrêt de certains d’entre eux, sans que le paiement cesse pour autant. L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) de Granby prévient les aînés qu’ils ont des recours pour être remboursés et qu’ils peuvent même être accompagnés.