Le directeur de la Fondation Pierre Jules Crevier, Luc Perron, et le capitaine à la section sécurité des milieux et relations communautaires au Service de police de Granby, Frédéric Lapalme, invitent les aînés à s’inscrire au programme PAIR.
Le directeur de la Fondation Pierre Jules Crevier, Luc Perron, et le capitaine à la section sécurité des milieux et relations communautaires au Service de police de Granby, Frédéric Lapalme, invitent les aînés à s’inscrire au programme PAIR.

Les aînés de Granby invités à adhérer au programme PAIR

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Les aînés de Granby sont invités à se prévaloir du système d’appels quotidiens PAIR pour leur assurer davantage de sécurité à la maison. La Fondation Pierre Jules Crevier, qui offre le service grâce à une collaboration avec le Service de police de Granby, souhaite doubler le nombre de ses abonnés.

«C’est un programme extraordinaire qui permet aux aînés de rester à la maison», estime Luc Perron, directeur de la Fondation Pierre Jules Crevier.

Le programme PAIR, qui s’adresse spécifiquement aux aînés, a été créé en 1990. Ceux qui sont inscrits reçoivent quotidiennement un appel d’un service automatisé entre 7 h et 11 h, accompagné d’un petit mot. Après trois appels sans réponse, une alerte est déclenchée. Un répondant est appelé, puis les policiers se rendent chez le bénéficiaire pour s’assurer qu’il se porte bien.

«Ça nous a permis de sauver du monde dans notre région», fait valoir M. Perron.

Une femme de 92 ans, victime d’un infarctus pendant la nuit en mars 2019, a ainsi été retrouvée le matin grâce au programme PAIR. Après une semaine d’hospitalisation, elle était de retour chez elle. Au printemps précédent, un octogénaire avait aussi été retrouvé par les policiers, étendu au sol, après avoir été victime d’une chute.

Une cinquantaine d’interventions par année

Bon an, mal an, les agents de Granby se déplacent à une cinquantaine d’occasions en lien avec le programme PAIR.

À l’heure actuelle, 68 personnes - la moyenne d’âge des participants est de 85 ans - sont abonnées au service offert gratuitement. «Ce n’est pas beaucoup pour une population comme celle de Granby», reconnaît Frédéric Lapalme, capitaine à la section sécurité des milieux et relations communautaires au Service de police de Granby.

Un récent changement du logiciel du système automatisé des appels a incité les responsables du programme à lancer une nouvelle invitation aux aînés. «On entend souvent des gens qui vivent à l’extérieur de Granby et qui se disent inquiets pour leurs parents. On leur lance un défi. Si vous sentez que les capacités de votre père ou votre mère diminuent, parlez-leur du programme PAIR. Des fois, quand ça vient du noyau familial, c’est plus facile», indique Guy Rousseau, porte-parole du corps policier granbyen.

Lorsqu’un aîné veut s’abonner au service, un bénévole de la Fondation Jules Crevier le rencontre et collecte toutes les informations nécessaires aux appels du programme PAIR. Ces données, qui étaient auparavant colligées par l’organisme, le sont désormais par le service de police. Toutes les modifications au dossier de l’aîné seront aussi gérées par le personnel du service plutôt que par la Fondation, qui elle, continuera à défrayer les coûts du logiciel.