Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Sur cette photo, le suspect porte un uniforme de Poste Canada.
Sur cette photo, le suspect porte un uniforme de Poste Canada.

Les aînés dans la mire de fraudeurs à Granby

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Une enquête est en cours à Granby pour mettre la main au collet de fraudeurs qui ciblent les aînés détenant des cartes de crédit ou de débit. Depuis septembre dernier, sept plaintes en lien avec ce type de fraudes ont été déposées au Service de police de Granby, qui demande maintenant l’aide du public.

«Juste aujourd’hui, on en a eu deux, indique le porte-parole du service de police, Guy Rousseau. Ces sept cas sont ceux qu’on connaît. Il y en a probablement plus.»

Selon ce dernier, la façon de faire est presque identique chaque fois. La victime reçoit l’appel d’une personne affirmant être à l’emploi de Desjardins et l’informant que sa carte de crédit ou de débit a fait l’objet d’une fraude. Le suspect demande ensuite à son interlocuteur de mettre la carte en question dans sa boîte aux lettres, accompagnée de son numéro d’identification personnelle (NIP) pour pouvoir l’annuler. La personne arnaquée est avisée qu’un représentant de Poste Canada, de la police ou de Desjardins — selon les versions — passera récupérer la carte.

C’est effectivement ce qui survient quelques minutes ou quelques heures plus tard. Une fois la carte et le NIP en main, les fraudeurs effectuent plusieurs transactions dans des dépanneurs et des institutions financières.

Guy Rousseau précise que ce n’est pas toujours le même individu qui sévit à Granby. «On ne sait pas combien ils sont. Et il y a des variantes.»

La même combine aurait été utilisée dans les régions de Montréal, Longueuil et Saint-Hyacinthe.

Toute personne détenant de l’information est priée de communiquer avec le détective Andy Godin au agodin@granby.ca ou au 450 776-8333, poste 3616. Il est aussi possible de le faire anonymement en contactant l’organisme Échec au crime au 1 800 711-1800 ou en visitant le www.echecaucrime.com.

Prévenir

Les policiers rappellent de ne jamais donner votre carte ou votre NIP à un inconnu, de ne jamais divulguer de l’information confidentielle lors d’un appel entrant et de ne jamais faire de transfert d’argent après une demande téléphonique. Et même si le numéro sur l’afficheur peut sembler crédible, il ne faut pas s’y fier. Mieux vaut demander le nom de l’individu, puis appelez au numéro officiel de l’entreprise évoquée dans la conversation pour demander à lui parler.

Dans le doute, on raccroche.

Par ailleurs, les personnes qui croient être victimes d’une fraude ou d’un vol d’identité sont invitées à joindre leur institution financière et la compagnie émettrice de la carte de crédit, si c’est le cas. Il est aussi possible de se présenter au poste de police le plus près pour en faire rapport.