La Ville de Granby a à l’œil une entreprise du parc industriel, Gestion Aranna, dont les activités de reconditionnement de bonbonnes de gaz propane dérangent ses voisins.

Les activités de Gestion Aranna dérangent

La Ville de Granby a à l’œil une entreprise du parc industriel, Gestion Aranna, dont les activités de reconditionnement de bonbonnes de gaz propane dérangent ses voisins. Les élus ont accepté de mandater le service juridique pour que des procédures judiciaires soient entreprises, si nécessaire, pour faire cesser ce type d’activité.

« On veut qu’ils se conforment pour la santé et la sécurité des travailleurs et des citoyens », a fait valoir aux médias le maire Pascal Bonin, au terme de la dernière séance du conseil municipal.

Déjà, la Ville a acheminé une mise en demeure à l’entreprise le 24 janvier dernier.

Le service de la planification et de la gestion du territoire de la Ville ainsi que les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises au 840A, boulevard Industriel au cours des derniers mois. La raison : Gestion Aranna, qui loue une partie de l’immeuble, y exerce des activités d’entreposage et de neutralisation de réservoirs de gaz propane. Elle n’a toutefois pas obtenu d’autorisation pour ce type d’activités.

Déjà, en juin 2017, la Ville avait signifié à l’entreprise de cesser les usages non conformes et de respecter le certificat d’autorisation qui lui avait été émis.

Odeurs et plaintes
Depuis, le service des incendies de Granby a dû se déplacer à de nombreuses reprises à la suite de plaintes du voisinage concernant l’émission d’odeur de mercaptan (une substance introduite dans les gaz inodores pour les déceler) et de monoxyde de carbone, est-il relevé dans la mise en demeure transmise à Gestion Aranna, représentée par Simon Pelletier.

« Ces événements graves ont porté ou sont susceptibles d’avoir porté atteinte à la santé et à la sécurité des personnes se trouvant à proximité de votre entreprise », peut-on lire dans le document, dont les médias ont obtenu copie.

Au moins un travailleur de GNR Corbus, l'entreprise voisine, aurait dû se rendre à l’hôpital à la mi-janvier à la suite d’un épisode d’émanations de mercaptan. Hershey a aussi contacté les pompiers de Granby en janvier dernier pour des odeurs de gaz.

Selon le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, Hershey — situé au 850, boulevard Industriel — aurait d’ailleurs mis en demeure les propriétaires de l'immeuble pour qu’ils prennent les mesures nécessaires, pour faire cesser la situation. Les propritéraires, regroupés sous l'entreprise 9365-0117 Québec Inc., auraient aussi entrepris des démarches légales de leur côté contre Gestion Aranna.

Peu de collaboration
Il semble cependant que les gestionnaires d’Aranna soient peu disposés à collaborer. D’où la démarche des élus de la Ville en début de semaine afin de lancer les procédures judiciaires nécessaires en vertu de l’article 348.3 de la Loi sur les cités et villes.

L’administration municipale souhaite ainsi pouvoir notamment demander au tribunal la révocation du certificat d’autorisation qui a été émis en juillet 2016. Elle vise aussi à ce que le tribunal ordonne à Aranna de suspendre ses activités de neutralisation de réservoirs de propane, l’entreposage de ses réservoirs, de même que le brûlage des gaz.

Les responsables de Gestion Aranna n’ont pas retourné les appels de La Voix de l’Est.