Nicolas Legault, DG du CNCB et Grégory Picard, entraîneur-chef de l’équipe nationale de para-snowboard

L’élite de la glisse au CNCB

e Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB) est reconnu comme un pôle incontournable pour les adeptes de BMX. Désormais, on peut également voir sur le vaste site des planchistes dévaler une piste d’entraînement unique au pays, que vient d’inaugurer Canada Snowboard.

On le sait, les athlètes en sports de glisse doivent souvent se déraciner pour poursuivre leur entraînement lorsque le tapis blanc vire au vert. L’entraîneur-chef de l’équipe canadienne de para-snowboard, Grégory Picard, a trouvé une solution pour faire fi de la saison chaude en construisant une piste de 50 mètres recouverte de matériaux synthétiques. 

« Ça faisait des années que je pensais à avoir des infrastructures permanentes au Québec pour éviter les voyages coûteux des athlètes dans l’Ouest ou à l’étranger pour avoir de la neige sous les pieds, a-t-il indiqué en entrevue. Le tapis que j’ai découvert est utilisé en freestyle, mais ça n’avait pas été testé pour de la vitesse. Alors je l’ai essayé à la maison et j’ai constaté que ça avait un grand potentiel. Il restait seulement à trouver un site pour la piste. » 

En fait, Canada Snowboard a rapidement élu domicile au CNCB. Une organisation que Grégory Picard connaît très bien pour y avoir été entraîneur durant près de sept ans, notamment pour l’équipe de BMX. Il a aussi fondé le Club Élite snowboard à Bromont (boardercross). Le directeur général du CNCB, Nicolas Legault, a accepté sans hésiter à plonger dans l’aventure. « On a déjà le BMX, le skatepark et bientôt un nouveau vélodrome. Quelle bonne idée d’ajouter une piste de snowboard pour permettre aux jeunes de pratiquer leur discipline l’été, a-t-il lancé. Ça cadre tout à fait avec notre vision au Centre national. »

Ouverture

Pour le moment, la piste est employée par les para-­planchistes de l’équipe nationale. Jusqu’ici, une dizaine de membres du groupe d’élite a pu tester le tracé. Néanmoins, Canada Snowboard, qui a assumé la totalité de la facture pour construire la piste et les infrastructures connexes, soit environ 15 000$, est prêt à élargir le bassin d’utilisateurs. « Notre but est d’avoir une piste pour l’entraînement de l’équipe paralympique, a mentionné Grégory Picard. Ça permet entre autres de mieux corriger la position des jeunes sans leurs équipements de neige. Mais, on veut aussi permettre à tous les clubs à travers le pays d’en profiter. Ce sera un très bon outil pour faire grandir le sport. »

D’ailleurs, s’il n’en tient qu’à l’entraîneur-­chef, la piste prendra de l’expansion pour que quatre athlètes prennent simultanément le départ, comme en compétition. De plus, le CNCB ne ferme pas la porte à intégrer une telle piste à même le projet de vélodrome intérieur, a fait valoir Nicolas Legault. 

Jusqu'ici, plusieurs membres du Club Élite snowboard de Bromont ont pu tester la piste unique au pays.