La nef de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le centre Notre-Dame accueillera vraisemblablement un spectacle multimédia à grand déploiement à l’été 2019.

L'église Notre-Dame accueillera un spectacle multimédia à l’été 2019

La nef restaurée de l’église Notre-Dame accueillera à l’été 2019 un spectacle multimédia à grand déploiement réalisé par le Granbyen Jessy Brown. Au cœur de l’expérience qui se voudra immersive : l’histoire de Granby.

Les élus municipaux ont accepté, en début de semaine, d’accorder un budget de 150 000 $ à ce projet, dont 120 000 $ permettront la conception du spectacle et 30 000 $, la promotion et la gestion de l’événement, qui seront confiées à l’organisme Vie culturelle et communautaire.

« On veut des choses nouvelles. Et le spectacle multimédia va bonifier l’offre touristique (d’activités) intérieure de la ville. Il se passe plein de choses à l’extérieur, mais on n’en a pas à l’intérieur. (...) Il y a un coût, mais des gens de l’extérieur vont venir voir ça », a commenté le maire suppléant, Jocelyn Dupuis, au terme de la séance du conseil.

Au moins 24 représentations sont prévues la première année, soit les jeudis, vendredis et samedis. La salle pourra accueillir jusqu’à 350 personnes par représentation, selon les informations incluses dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie. Le spectacle pourrait en outre être présenté année après année, avec des mises à jour annuelles.

Jessy Brown souhaite réaliser un spectacle multimédia à grand déploiement au Centre Notre-Dame à l'été 2019.

Unique et sacré 

Selon l’offre de service présentée par Jessy Brown à la Ville, dont les médias ont aussi obtenu copie, le spectateur sera directement plongé dans les événements charnières de l’histoire granbyenne, par « le biais de différentes projections vidéo et effets d’éclairage, mélangés avec un jeu d’acteur réel et virtuel ».

Le concepteur évoque en outre la présentation de projections à 270 degrés et l’installation de 16 boîtes de son disposées en cercle autour du public, de sorte qu’une « bulle multimédia immersive » sera créée. « Dès son entrée, le public se sentira dans un environnement unique et sacré », dit-il.

La création du centre-ville, la construction de l’église Notre-Dame, les débuts du Zoo jusqu’à aujourd’hui, l’effondrement du pont Patrick-Hackett sont autant de moments marquants qui devraient faire partie du spectacle.

« Le but étant de sortir de cette présentation multimédia en ayant appris d’où nous venons, où nous sommes et vers quoi on s’en va. Du rire à la tristesse, en passant par beaucoup d’émerveillement, ce spectacle nous rendra fiers de ce que nous sommes et avons, mais surtout, donnera le goût aux touristes de venir s’y établir », fait valoir Jessy Brown dans la présentation écrite du projet.

M. Brown affirme avoir réalisé à ce jour plus de 6000 spectacles à titre d’éclairagiste/concepteur, sonorisateur, metteur en scène ou à la vidéo. Il a entre autres travaillé avec Marc Dupré, Jean-Marc Parent, Andréanne A. Mallette, Daniel Lemire et Pierre Verville. En plus des tournées auxquelles il participe, il est éclairagiste au Palace de Granby. Pour le spectacle multimédia, Jessy Brown agira à titre de metteur en scène et de directeur artistique. Il précise par ailleurs avoir l’intention de s’entourer de collaborateurs granbyens.

Inauguration

« C’est un projet d’envergure qui va être très intéressant », a lancé Jocelyn Dupuis qui n’a pas caché son enthousiasme.

Selon le maire suppléant, la Ville prévoit être en mesure de récupérer à tout le moins une partie de sa mise avec les revenus générés par la vente de billets.

Ce spectacle permettrait en quelque sorte d’inaugurer la nouvelle salle multifonctionnelle en cours d’aménagement dans la nef de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le Centre Notre-Dame.

Le cachet patrimonial a été préservé, mais l’ex-lieu de culte fait actuellement l’objet d’un vaste chantier qui permettra entre autres d’accueillir des étudiants des techniques de génie mécanique et de génie industriel du Cégep de Granby. Les coûts des travaux sont estimés à 13 millions de dollars, dont neuf millions sont assumés par la Ville et quatre par le Cégep.

À l’été 2015, l’église, située au cœur du centre-ville, a également fait l’objet de présentations multimédias, mais sur sa façade extérieure.