«L'engagement, la rigueur et les efforts collectifs» à la commission scolaire permettent «certains réinvestissements», dit la présidente Andrée Bouchard.

Léger déficit à des Hautes-Rivières

La commission scolaire des Hautes-Rivières prévoit un budget presque équilibré pour la prochaine année scolaire, incluant des revenus en hausse et une légère baisse du taux de taxe.
Le déficit envisagé de 685 650 $ sera comblé par « une appropriation équivalente » du surplus accumulé de l'organisme, indique Julie Brassard du service du secrétariat général et des communications.
« Nous présentons à nouveau un budget équilibré pour la prochaine année, avec des revenus en hausse de 8 M$ en raison de la hausse de clientèle, des indexations salariales et des mesures spécifiques dédiées aux établissements », soutient la présidente des Hautes-Rivières, Andrée Bouchard.
En effet, Québec a réinvesti 218 M$ dans le « soutien à la réussite », mais ces allocations sont versées directement aux écoles qui choisissent comment cette aide sera utilisée. Une mesure qualifiée de « timide réinvestissement du gouvernement dans les écoles après sept ans de compressions » par Mme Bouchard.
Le territoire des Hautes-Rivières accueillera aussi une nouvelle classe de maternelle quatre ans à l'école Bruno-Choquette de Saint-Jean-sur-Richelieu. « L'engagement, la rigueur et les efforts collectifs » permettent aussi « certains réinvestissements » de la commission scolaire, notamment l'ajout de classes et de personnel.
Taxe scolaire
De son côté, la taxe scolaire pour les citoyens de Rougemont, Saint-Césaire, Saint-Paul-d'Abbotsford et Ange-Gardien, entre autres, connaît une légère baisse de 1,3 %. Cette diminution n'équivaut toutefois pas à une baisse de la facture puisque les rôles d'évaluation des municipalités ont augmenté, signale la commission scolaire. 
Les coûts de gestion administratifs des Hautes-Rivières se maintiennent pour leur part à 3,9 % du budget total, ce qui les place « parmi les meilleures performances de toutes les organisations publiques », tient-on à préciser.
Le budget en chiffres
Revenus: 212 689 814 $
(subventions de Québec 72,5 %, taxe scolaire 20,1 %, autres revenus 7,4 %)
Dépenses: 213 375 464 $
(salaires 80,2 %, services, honoraires et contrats 10 %, équipements et matériel 9,8 %)
Déficit: 685 650 $