Mylène Vincent, coordonnatrice des services d’écoute chez Secours-Amitié Estrie­, Lucille Dignard, directrice générale de Sclérose en plaques Haute-Yamaska-­Richelieu et Patricia Hamel, directrice de Secours-Amitié Estrie.

L’écoute active contre la solitude

« Il y a beaucoup de solitude chez les gens souffrant de maladie chronique », souligne Lucille Dignard, directrice générale de Sclérose en plaques Haute-Yamaska-Richelieu (SÉPHYR). L’organisme croit fort aux vertus de l’écoute active, et met en place un nouveau partenariat avec la ligne d’écoute téléphonique anonyme Secours-Amitié Estrie.

Accessible 365 jours par année, de 8 h le matin jusqu’à 3 h dans la nuit, le numéro 819 564-2323 dispose de deux lignes ouvertes, assurées par
55 bénévoles formés en écoute active. « Les gens [souffrant de la sclérose en plaques] ont besoin d’être écoutés », assure Mme Dignard. 

Selon elle, la solitude que vivent les 500 personnes ayant la sclérose en plaques dans la région, selon les estimations de l’organisme, est bien réelle. « Je connais des familles [où un parent] est atteint et dont les enfants ne sont même pas au courant. Ce secret devient lourd à porter », dit-elle.

Selon la SÉPHYR, le Canada affiche l’un des plus hauts taux de sclérose en plaques du monde, avec une personne touchée sur 385.

La solution en nous

Au bout de la ligne, l’écoute active offerte par les bénévoles de Secours-Amitié Estrie se concrétise par un accueil emprunt « de respect, sans jugement et avec beaucoup d’empathie », précise Mylène Vincent, coordonnatrice des services d’écoute de cet organisme.

Parmi les appels reçus, des gens souhaitant simplement parler de leur quotidien afin de briser leur solitude, mais également des appels de détresse lorsque la santé mentale ne répond plus.

Les vertus de l’écoute active permettent à la personne seule ou en détresse de prendre conscience de ses capacités à trouver elle-même les solutions à ses problèmes. « Nous croyons que chaque personne a les ressources suffisantes pour travailler sur son bien-être », explique Mme Vincent.

Les proches des personnes souffrant de sclérose en plaques sont également invités à faire appel à cette nouvelle ressource sur le territoire des MRC Haute-Yamaska, Brome-Missisquoi et Rouville.

Lucille Dignard et l’équipe de la SÉPHYR ont testé anonymement les services offerts par la ligne d’appel basée à Sherbrooke et les résultats ont été probants. Depuis, les membres de Sclérose en plaques Haute-Yamaska-Richelieu ont aussi été formés en écoute active, car Secours-Amitié Estrie offre également des formations, destinées autant aux organisations qu’au grand public. Ce service de ligne téléphonique est ouvert aux adultes.

« Si la ligne est occupée, surtout, n’hésitez pas à rappeler », insiste Patricia Hamel, directrice de Secours-Amitié Estrie.

+ LA SCLÉROSE EN PLAQUES

La sclérose en plaques (SEP) est considérée comme une maladie auto-immune qui s’attaque au système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerfs optiques). 

Elle prend pour cible la myéline, qui est la gaine protectrice des fibres nerveuses, provoquant son inflammation puis sa détérioration. La myéline est essentielle à la propagation de l’influx nerveux.

La SEP est une maladie imprévisible qui se manifeste par de nombreux symptômes, parmi lesquels de la fatigue extrême, un manque de coordination, des troubles de la sensibilité ou de la fonction cognitive. 

Il n’existe actuellement aucun remède contre les SEP. (Source: Société canadienne de la sclérose en plaques)