Mascottes et amuseurs publics accueillaient à l’entrée les visiteurs. Même un chameau paradait un peu plus loin, au plus grand plaisir des tout-petits.

Le Zoo de Granby «sous un autre oeil»

C’est sous un ciel bleu et une température clémente que la saison hivernale du Zoo de Granby s’est amorcée jeudi matin. Le record d’achalandage pour le 26 décembre a été fracassé : pas moins de 2305 personnes ont franchi la billetterie alors que l’an dernier ce nombre s’élevait à 1900.

Déjà, 45 minutes après l’ouverture des portes, Samuel Grenier, directeur des services clients du Zoo, rapportait que 600 personnes étaient sur le site.

Selon lui, le temps des Fêtes risque d’être bon pour le Zoo notamment en raison de l’absence de neige et du temps doux.

« Il n’y a pas de patinoire, les gens ne peuvent pas glisser. Les gens sont dans un entre-deux et ça nous avantage », a-t-il expliqué.

Mascottes et amuseurs publics accueillaient à l’entrée les visiteurs. Même un chameau paradait un peu plus loin, au plus grand plaisir des tout-petits.

« On en profite parce que c’est l’un des seuls animaux que l’on peut sortir de son enclos », mentionnait M. Grenier pendant que des enfants étaient agglutinés autour de l’animal.

Rhinocéros et lions

Il faut dire que le jardin zoologique avait son lot de nouveautés à offrir aux visiteurs pour cette première journée d’ouverture de la saison hivernale. À commencer par l’amélioration du continent d’Afrique, où le nouvel habitat des rhinocéros a attiré de nombreux curieux. 

Les rhinocéros étaient visibles pour la première fois durant l’hiver, la construction du bâtiment s’étant étirée sur neuf mois. 

Plusieurs ont pu en apprendre davantage sur cet animal de la famille des périssodactyles puisqu’une présentation était effectuée par une technicienne en soins animaliers.

L’amélioration de l’habitat qui a nécessité un investissement de 3,1 millions de dollars a été réalisée pour deux raisons : « accentuer le bien-être des animaux afin qu’ils aient plus d’espace, mais aussi pour les rendre visibles l’hiver », indiquait M. Grenier.

Le nouvel espace permet dorénavant la cohabitation entre diverses espèces d’animaux. Ainsi, on pouvait apercevoir le marabout, un oiseau d’Afrique. Les potamochères devraient quant à eux faire leur entrée sous peu.

C’est une fois arrivé à l’habitat des lions que l’on a pu entendre des visiteurs s’exclamer devant leur beauté. Pour la première fois, ils étaient eux aussi visibles durant l’hiver. Les adultes et les enfants ont eu un plaisir fou à voir de près les lions dans leur nouvel habitat inauguré en novembre dernier. 

Christina était venue accompagnée de son conjoint et de ses quatre enfants visiblement émerveillés par la majestueuse lionne qui léchait la vitrine et qui se faisait belle pour les spectateurs.

« Moi je veux voir l’ours noir », a lancé l’un de ses fils, lorsque sa mère lui a demandé quel animal il voulait absolument rencontrer.

Ce sont les félins d’Asie comme le tigre, les léopards de l’amour et des neiges (notre photo) que l’on peut facilement apercevoir durant la saison froide.

L’Asie

Si la famille arrivait de Saint-Dominique, d’autres ont fait plusieurs heures de route pour profiter du Zoo version hivernale. 

C’est notamment le cas de Karianne et Dominique, qui sont parties de l’Outaouais. 

« On en a entendu parler à Salut Bonjour et on s’est dit que ce serait une bonne idée de venir voir ça », a lancé Dominique. 

Pour Karianne, il s’agissait d’une première visite au Zoo de Granby. « Je suis vraiment impressionnée. J’ai adoré l’aquarium avec les raies, le parc des girafes et des éléphants aussi », a-t-elle dit alors qu’elle observait le léopard des neiges, dans la section « Asie ». 

Bien qu’elle détienne un abonnement annuel du Zoo de Granby, Audrey, qui avait fait la route à partir de Joliette pour venir voir les animaux, en était à sa première expérience hivernale. « On les voit mieux que l’été », a-t-elle souligné.

Effectivement, certains animaux sont plus visibles durant l’hiver. Aux yeux de M. Grenier, cette caractéristique démarque l’offre du Zoo en comparaison avec celle de l’été.

« On voit le Zoo sous un autre œil. On a accès à certains pavillons intérieurs qu’on n’a pas accès durant l’été comme celui des rhinocéros, des girafes et des éléphants », a-t-il précisé. 

Selon lui, ce sont les félins d’Asie comme le tigre « la vedette de l’hiver », les léopards de l’amour et des neiges que l’on peut facilement apercevoir durant la saison froide. « Ce sont des espèces hivernales et l’été ils se cachent parce qu’il fait trop chaud. »

Les petits pandas ont eux aussi reçu la visite de quelques personnes intéressées à apprendre à les connaître.

« Ce sont des mangeurs de fruits. Ils adorent la purée de bananes », expliquait la technicienne en soins animaliers à la petite troupe qui l’écoutait attentivement. 

Un nouveau parcours d’Olympiades a été aménagé afin de rendre le sentier d’Afrique plus interactif tandis que le village d’hiver, une nouveauté de l’année dernière, proposait des glissades, un labyrinthe et des jeux géants.

Samuel Grenier, directeur des services clients du Zoo de Granby

Hippopotames

Le Zoo de Granby a d’autres projets dans ses cartons. La construction de l’habitat des hippopotames était toujours en cours jeudi. Il sera agrandi et repensé afin d’être prêt pour l’été 2020. « Les gens auront plus de proximité avec eux et ils pourront les voir hors de l’eau », puisque la plage extérieure sera agrandie.

Le Zoo de Granby sera ouvert de 10 h à 16 h tous les jours, à l’exception du jour de l’An jusqu’au 5 janvier. Il ouvrira à nouveau toutes les fins de semaine, le samedi et dimanche de 10 h à 16 h, jusqu’à l’ouverture complète à la fin du mois de mai.