Une démonstration de la discipline était organisée dans le cadre de l'inauguration des zones de trial à Bromont.

Le vélo trial fait son arrivée à Bromont

De toutes nouvelles zones pour le vélo trial ont été inaugurées samedi au Centre national de cyclisme de Bromont. Elles permettront aux cyclistes d'expérimenter différentes manoeuvres pour franchir plusieurs obstacles.
De toutes nouvelles zones pour le vélo trial ont été inaugurées samedi au Centre national de cyclisme de Bromont.
Les athlètes de HB Trials étaient sur place pour l'inauguration et les curieux ont pu non seulement les observer, mais aussi essayer cette nouvelle discipline en début d'après-midi.
Ces vélos aux allures singulières se caractérisent par leur absence de selle et par des roues possédant entre 20 et 26 pouces de diamètre.
« Trial vient du mot essayer. On monte sur des obstacles et ça prend plusieurs essais pour y arriver, explique Michaël Pégourié, l'instigateur des nouvelles zones de trial à Bromont. C'est l'art de jouer avec son vélo et de monter sur les obstacles. La première notion, c'est l'équilibre qu'on va retrouver dans tous les autres sports cyclistes. Ce sont toutes les bases du vélo. Comme le CNCB est une place d'initiation, je trouvais que c'était bon d'avoir ça ici. »
Arrivé au Québec l'été dernier, le Français a proposé le projet quelque temps après avoir été embauché par le directeur général du Centre national de cyclisme, Nicolas­ Legault. Il a trouvé une oreille attentive auprès du conseil d'administration­ et de la direction. 
« Michaël a fait une grande partie des zones avec ses heures de bénévolat », souligne M. Legault. Une collecte de fonds avait aussi permis d'amasser de l'argent pour la maintenance et la création des zones.
« On est très heureux de pouvoir inaugurer une nouvelle piste, renchérit le président du conseil d'administration du CNCB, Jean Marois. On peut maintenant dire qu'on a toutes les disciplines de vélo à Bromont. »
«Le projet a démarré tout bêtement»
Le trial est la première discipline qu'a pratiquée M. Pégourié en France. Voyant que les tentatives pour l'amener au Québec n'avaient pas été un succès, il a voulu créer des zones pour la pratique du sport en réunissant tous les niveaux d'expertise. 
« Le projet a démarré tout bêtement, raconte-t-il. On donne des cours aux élèves du Collège Mont-Sacré-Coeur. Je leur ai donné des cours de trial juste comme ça et ils ont adoré. C'est comme ça qu'est partie l'idée. »
Quatre niveaux de difficulté sont réunis sur les deux zones déjà inaugurées et sur la troisième qui sera bientôt terminée. Un débutant pourra apprendre à manier le vélo trial comme les plus expérimentés pourront pratiquer leurs figures et enchaînements­ d'un obstacle à l'autre. 
Comme la discipline n'est pas très répandue au Québec, des vélos de HB Trials seront en location au CNCB et chez UBAC, à Bromont. Des cours privés seront aussi offerts, de même que des stages. « À ce jour, on a deux stages, le premier est Initiation le 3 juin et le deuxième est Progression, pour ceux qui font déjà du trial, le 8 juillet », annonce M. Pégourié.
Comme il repart en France en septembre pour mener à bien un projet de centre de cyclisme à Perpignan, dans le sud du pays, il s'applique à former de nouveaux entraîneurs pour le trial.
Les athlètes de HB Trials étaient sur place pour l'inauguration et les curieux ont pu non seulement les observer, mais aussi essayer cette nouvelle discipline en début d'après-midi.