Le passage faunique sous la rue George-Slack vient pallier l’absence de corridor faunique pour les animaux qui migrent entre la forêt au sud de la ville et les boisés Miner.

Le tunnel faunique en place

La migration des petits mammifères entre le secteur forestier du sud de la ville de Granby et les boisés Miner est maintenant plus facile.

L’équipe des travaux publics de la Ville a installé lundi un passage faunique sous la rue George-Slack dans le développement résidentiel des terres Martel. Le tunnel carré d’une longueur d’une quinzaine de mètres vise à permettre aux petits animaux de passer d’un boisé à un autre sans se faire happer par des automobiles.

Les promoteurs immobiliers n’ont pas prévu de laisser une bande de forêt pour servir de corridor faunique dans leurs plans des rues. Leur emplacement a fait en sorte d’enclaver les boisés Miner, empêchant les animaux de circuler entre la forêt au sud de la ville et les 135 hectares des boisés Miner. Le ministère de l’Environ-nement et le service de l’urbanisme de la Ville de Granby n’ont pas non plus remarqué l’absence de corridor faunique.

Les corridors fauniques facilitent l’hétérogénéité des espèces, faisait remarquer la géographe Isabelle Grégoire lorsque La Voix de l’Est a révélé la nouvelle en 2015. « Plusieurs espèces d’animaux ont besoin de corridors pour se déplacer. Quand il n’y en a plus, ça vient isoler l’écosystème. Et un éco-système isolé, c’est un écosystème qui n’est pas sain. »

Le plan d’urbanisme de la Ville a depuis été modifié. Tous les projets immobiliers dans des secteurs boisés doivent maintenant prévoir des passages fauniques.

L’aménagement d’un tunnel faunique sur la rue George-Slack est un pis-aller.

Les travaux devraient coûter entre 35 000 $ et 40 000 $.