Après avoir laissé entendre qu’il préciserait d’ici la fin de l’année s’il déposera à nouveau sa candidature à la mairie de Granby, Pascal Bonin croit que ce serait étonnant que ce soit avant janvier 2021.
Après avoir laissé entendre qu’il préciserait d’ici la fin de l’année s’il déposera à nouveau sa candidature à la mairie de Granby, Pascal Bonin croit que ce serait étonnant que ce soit avant janvier 2021.

Le suspense perdure sur les intentions politiques de Pascal Bonin 

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le maire de Granby, Pascal Bonin, avait laissé entendre qu’il annoncerait d’ici la fin de l’année s’il sollicitait ou non un troisième mandat, lors de la prochaine élection municipale. Tout semble indiquer que ce ne sera finalement pas avant janvier 2021 qu’il fera connaître sa décision.

Pascal Bonin dit n’avoir ciblé aucune date pour annoncer ses intentions. Sa priorité à court terme demeure la présentation et l’adoption du budget de la Ville, le 7 décembre prochain.

«Je ne veux pas être le centre de mire de la municipalité. Le budget est dans deux semaines. Je me concentre là-dessus. Et je me concentre à aller jusqu’aux Fêtes», dit le maire.

Celui-ci croit par ailleurs que le moment serait mal choisi pour faire ce type d’annonce, alors que la ville est en zone rouge et que plusieurs éclosions de COVID-19 ont été répertoriées sur le territoire. Une situation qui continue à le préoccuper.

«Je veux me concentrer, et je veux que les gens soient concentrés, sur l’entité qu’est la municipalité. Je pense que ça serait très égocentrique d’annoncer des décisions politiques», dit-il.

À un citoyen qui le questionnait sur ses projets lors d’une séance du conseil municipal, Pascal Bonin avait confirmé en octobre dernier avoir décidé s’il briguera un troisième mandat à la mairie, en novembre 2021. Mais il n’était pas prêt à ce moment à annoncer ses couleurs. Il croyait être en mesure de le faire d’ici la fin de l’année. L’actualité l’a toutefois incité à réviser ses plans.

À lire aussi: Pascal Bonin a d’abord siégé comme conseiller municipal à partir de 2009, avant d’être élu à la mairie en 2013 et réélu en 2017.

S’il devait déposer à nouveau sa candidature, M. Bonin pourrait croiser le fer avec l’ex-maire de Granby et promoteur immobilier, Michel Duchesneau, qui a déjà annoncé son intention d’entrer dans la course. La conseillère municipale, Julie Bourdon, a aussi confirmé avoir un intérêt pour la mairie.