Le surplus d'opérations de 500 000 $ à Farnham pourrait quadrupler en raison d'une transaction qui vient de se finaliser.

Le surplus de 500 000 $ pourrait quadrupler à Farnham

La Ville de Farnham devrait terminer l'année avec un surplus d'opérations de 500 000 $, selon le maire Josef Hüsler. Le montant pourrait quadrupler en raison d'une transaction de 1,651 million de dollars qui vient de se finaliser.
La Ville a en effet encaissé la semaine dernière un chèque de ce montant de Denis Riel. L'homme d'affaires, par l'entremise de sa compagnie 9289-2132 Québec Inc, est officiellement propriétaire d'un terrain de 46 186,4 mètres carrés (497 162,5 pieds carrés) dans la rue Saint-Paul, près du carrefour giratoire de la route 235. Le terrain est en zone commerciale.
La Ville a vendu ce terrain à la suite d'une décision de la Cour supérieure en juin. L'administration municipale refusait de conclure la transaction avec M. Riel, affirmant qu'elle n'était plus liée à une offre d'achat signée en 2013 parce que M. Riel aurait modifié sa proposition d'achat. La juge Line Samoisette, au terme d'un procès tenu en début d'année, a conclu que l'offre d'achat était valide et a enjoint à la Ville de procéder à la transaction.
Dans son discours sur la situation financière de la Ville, le maire n'a pas chiffré le surplus que son administration devrait dégager au 31 décembre. En entrevue à La Voix de l'Est, il a indiqué qu'il devrait être entre 500 000 $ et 600 000 $. Des discussions sont en cours à savoir si les fruits de la vente du terrain à M. Riel devraient être ajoutés. « On regarde ça. Mais c'est sûr que ce sont des revenus pour la Ville », a dit M. Hüsler.
Année chargée
L'année 2017 s'annonce remplie de chantiers, selon le maire Hüsler. La construction d'un gymnase double à l'école Saint-Romuald, projet assumé par la commission scolaire du Val-des-Cerfs, retiendra l'attention. La Ville souhaite pouvoir lancer les travaux pour compléter le réseau d'aqueduc de la rue Spoor, longtemps sur la planche à dessin. Elle attend d'obtenir les autorisations gouvernementales.
L'agrandissement du Centre d'arts est aussi en vue. Sa réalisation est cependant liée à l'obtention de subventions des paliers supérieurs de gouvernement.
Plusieurs travaux de voirie sont également à l'étude et sont liés à des subventions, a dit M. Hüsler. Il a cité les rues Principale (entre la rue Meigs et la base militaire), Saint-Élisabeth, de l'Hôpital, du Pacifique, Saint-Louis, Victoria, du Collège, Yamaska Est (près de l'école primaire), Desnoyers, Archambault, Yamaska (entre la rue Saint-Paul et le pont Arthur-Audette), la montée des Écossais, le boulevard Magenta et certains segments du chemin Boulais.