Ce n’est pas avant 2020 que le centre Notre-Dame accueillera le spectacle multimédia, initialement prévu cet été.

Le spectacle multimédia au centre Notre-Dame reporté en 2020

Ce n’est finalement pas avant 2020 que la nef restaurée du centre Notre-Dame à Granby accueillera le spectacle multimédia, réalisé par le Granbyen Jessy Brown.

« Pour réaliser une production de qualité et à la hauteur des attentes de la population, la Ville de Granby a accordé un délai supplémentaire au promoteur Jessy Brown afin de reporter la première du spectacle à l’été 2020 », a déclaré la Ville par voie de communiqué mercredi. 

La production de ce spectacle à grand déploiement avait été annoncée l’automne dernier. Les élus municipaux avaient accepté d’accorder un budget de 150 000 $ à ce projet, dont 120 000 $ doivent permettre la conception du spectacle et 30 000 $, la gestion de l’événement, confiée à l’organisme Vie culturelle et communautaire de Granby. 

« Quand le conseil a adopté la présentation du projet, on savait que nos délais étaient serrés. Et, en cours de route, on s’est rendu compte que c’était trop serré pour livrer un produit de qualité en 2019. Dans ce contexte-là, on préfère reporter à 2020 », a souligné le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville, Patrice Faucher. 

Celui-ci relève par ailleurs que l’investissement de la Ville est important pour un « projet de création » de ce genre. « On veut se donner toutes les chances de réussite », glisse-t-il. 

« Il faut que ça soit à la hauteur de l’audace de Granby », lance le maire suppléant, Alain Lacasse. 

« Ça va être un très bon spectacle. Ça va nous laisser plus de temps pour faire du tournage et se préparer », assure pour sa part Jessy Brown.

24 représentations

Ce délai permettra en outre de compléter les travaux de réaménagement du centre Notre-Dame, qui ont aussi accumulé un retard. Si une portion de l’ancienne église est désormais occupée par le Cégep de Granby, la nef, elle, est transformée en salle multifonctionnelle. 

Une importante campagne promotionnelle devrait être lancée dès le printemps 2020 pour assurer la visibilité et le rayonnement de cette activité culturelle, qualifiée par la Ville « d’unique en son genre ». 

Selon l’offre de service présentée par Jessy Brown à la Ville, dont les médias ont aussi obtenu copie, ce spectacle permettra au public de plonger dans les événements charnières de l’histoire granbyenne, par « le biais de différentes projections vidéo et effets d’éclairage, mélangés avec un jeu d’acteur réel et virtuel ».

Le concepteur a en outre évoqué la présentation de projections à 270 degrés et l’installation de 16 boîtes de son disposées en cercle autour du public, de sorte qu’une « bulle multimédia immersive » sera créée. « Dès son entrée, le public se sentira dans un environnement unique et sacré », a-t-il assuré.

La création du centre-ville, la construction de l’église Notre-Dame, les débuts du Zoo jusqu’à aujourd’hui ainsi que l’effondrement du pont Patrick-Hackett sont autant de moments marquants qui devraient faire partie du spectacle.

Pour la première année, 24 représentations sont prévues les jeudis, les vendredis et les samedis, avec une possibilité de supplémentaires. La salle du centre Notre-Dame pourra accueillir jusqu’à
350 spectateurs par représentation.