Le spa Balnéa bonifie son offre avec deux nouvelles installations : un bain à remous au sel ainsi qu’un bain vapeur avec vitre teintée (à l’arrière), pour profiter de la vue en toute intimité.

Le spa Balnéa bonifie son offre

Pour l’été 2018, le spa Balnéa de Bromont a intégré deux nouvelles installations au site, en plus de repenser son offre gastronomique et d’inclure une dimension de méditation.

Le spa Balnéa, qui en est à sa 13e année d’activité, vient d’investir 400 000 $ pour construire le pavillon Ouest, qui inclut un bain à remous au sel ainsi qu’un bain vapeur.

En plus d’augmenter la capacité du spa, ces nouvelles installations offrent une ambiance différente aux clients : alors que le reste du site mise sur la vue vers le lac, le nouveau pavillon exploite plutôt le contact avec la nature grâce à la végétation environnante.

« Ça donne une autre perspective : on est plus dans la forêt et ça permet une plus grande immersion », explique Stéphanie Émond, cofondatrice et copropriétaire du spa Balnéa.

D’ailleurs, les autres installations sont peu visibles à partir du nouveau bain, ce qui renforce l’impression d’intimité et offre une « expérience plus pure », selon Denis Laframboise, président et copropriétaire du spa.

Le bain, qui est tempéré l’été et chauffé l’hiver, peut accueillir jusqu’à 25 personnes.

Bain vapeur repensé
Pour le deuxième attrait du pavillon Ouest, les propriétaires ont pensé à une façon simple, mais efficace, d’améliorer le bain vapeur classique : y ajouter une fenêtre. La vitre est teintée pour éviter que les clients se sentent « épiés », mais elle leur donne l’occasion de profiter de la nature malgré l’environnement fermé. Selon M. Laframboise, cela contourne « l’effet de grotte » que procurent souvent les bains vapeur.

La vapeur à l’eucalyptus contribue également à renforcer l’expérience en contrastant avec la chaleur de la pièce.

De plus, le revêtement de bois et la finition haut de gamme du pavillon Ouest assurent la continuité avec la signature visuelle du spa Balnéa. « L’architecture et le design, c’est important pour la détente. Ça permet d’être mieux en partant, dès qu’on arrive », soutient Mme Émond.

Autres nouveautés
Une dimension méditative sera ajoutée à l’expérience client, grâce au partenariat avec MindSpace qui a été conclu cette année. Ainsi, les visiteurs pourront se faire guider dans leur expérience thermale (succession de bain chaud puis froid, suivi de détente) au moyen d’écouteurs submersibles.

« Comme [le site] est silencieux, certains trouvent l’introspection plus difficile, mais avec les écouteurs, ça [les] guide dans l’exploration et ça porte l’attention sur les sensations avec l’eau », explique Manon Breton, de la clinique MindSpace.

« Ça approfondit l’expérience et ça rapporte l’attention sur le moment présent », renchérit le docteur Joe Flanders, psychologue et directeur de la clinique MindSpace.

Des « plaques méditatives », comportant des suggestions de réflexion, seront également dispersées sur le site au cours de l’été.

Côté gastronomie aussi, il y aura du nouveau. Après avoir offert l’Été des chefs (un concours entre grands chefs) pendant huit ans, le spa Balnéa offrira plutôt le restaurant LUMAMI pour cette saison. Le chef Jay Gladue, originaire de l’Ouest canadien, proposera des plats d’inspiration crie et métis.

Bref, comme le dit si bien la copropriétaire du spa Balnéa, « il n’y aura pas de compromis sur le plaisir ! »

DES INSTALLATIONS MOBILES

Le spa Balnéa se trouve dans une réserve naturelle qui exige une forte tranquillité. Afin de respecter cette consigne, les nouvelles constructions ont dû être produites en dehors du site avant d’être montées sur place. Les installations sont donc mobiles — « comme des blocs Légo », illustre la copropriétaire Stéphanie Émond —, ce qui permet aussi d’adapter facilement le site pour optimiser l’expérience client.