Ce n’est pas d’ici la fin de l’année que le sort de l’imposant éléphant, fabriqué dans l’atelier des artistes granbyens Jean-Yves Rhéaume et Marco de Muri, sera fixé.

Le sort de l’éléphant sera réglé en 2018

Quelque 550 personnes, dont des écoliers du primaire, se sont prononcées sur la couleur et l’emplacement de la nouvelle œuvre ludique permanente de la ville de Granby, selon la présidente de Commerce et tourisme Granby et région, aussi conseillère municipale, Julie Bourdon.

Celle-ci affirme être satisfaite de la participation des citoyens, qui avaient été invités à répondre à un court sondage. Il s’agit là d’un « bon échantillonnage », qui « donne le pouls ».

Mme Bourdon affirme que deux tendances se sont imposées, autant pour la couleur que pour l’emplacement. Mais des vérifications doivent d’abord être effectuées, selon elle, de sorte que ce n’est pas d’ici la fin de l’année que le sort de l’imposant éléphant, fabriqué dans l’atelier des artistes granbyens Jean-Yves Rhéaume et Marco de Muri, sera fixé.

Après la girafe rouge, le gorille bleu de même que l’hippopotame vert et son vélo, il s’agit de la dernière œuvre de l’image de marque s’articulant autour du concept «Granby est zoo», réalisée en 2017. Un budget de 155 000 $ a été alloué à cette opération.