Les nouveaux autobus du service de transport urbain ont été présentés à la population lors des journées portes ouvertes de la Ville, le mois dernier.

Le service de transport urbain bonifié

Le service de transport urbain à Granby sera bonifié à compter de mardi, alors que la nouvelle flotte d’autobus à plancher surbaissé, donc accessible aux personnes à mobilité réduite, entrera en fonction. Un changement qui est attendu depuis longtemps par les usagers, estime le maire Pascal Bonin.

« Je pense que ça va avoir un impact non seulement sur la qualité du service, mais probablement aussi sur l’achalandage. On va offrir un moyen de transport neuf, propre, climatisé. Ça va être plus attirant et attrayant que les problèmes qu’on a connus dans les derniers mois », fait-il valoir.

Plusieurs plaintes ont été formulées à la Ville contre Autobus La Québécoise, qui a assuré le service de transport urbain au cours de la dernière année, a rapporté La Voix de l’Est le mois dernier. Des problèmes mécaniques ainsi que l’absence d’air conditionné dans certains véhicules ont entre autres été rapportés.

« La dernière année n’a pas été de tout repos. [...] On a tenaillé les gens [le fournisseur] pour qu’ils honorent le contrat qu’ils avaient. Mais je comprends aussi le transporteur de ne pas nécessairement s’investir à fond dans un contrat d’un an », dit Pascal Bonin.

L’administration municipale avait conclu une entente à court terme, car le délai de fabrication des véhicules à plancher surbaissé, qu’elle désirait inclure au service, était de plusieurs mois.

Un contrat de cinq ans a depuis été conclu avec Autobus Fleur de Lys, au terme d’un appel d’offres. Il sera en vigueur, au coût de 6,9 millions de dollars, du 31 juillet 2018 au 30 juillet 2023.

Nouveautés
Dans les circonstances, le maire dit vouloir remercier les usagers qui ont fait preuve de « patience et de tolérance ». « Ils ont accepté l’année de transition, qui a donné des autobus neufs et un contrat plus avantageux pour nous », relève Pascal Bonin.

L’arrivée du nouveau fournisseur du service de transport urbain s’accompagne ainsi de quelques nouveautés. À commencer par l’accessibilité des véhicules, qui sont équipés d’une rampe d’accès pour permettre aux personnes à mobilité réduite de monter à bord. Deux places seront réservées pour les personnes en fauteuils roulants, mais celles-ci devront obligatoirement être accompagnées, car les chauffeurs ne pourront pas leur porter assistance, est-il précisé par voie de communiqué. Le transport sera gratuit pour l’accompagnateur.

Les rampes ne seront par ailleurs déployées qu’au besoin, aux arrêts accessibles identifiés sur la carte des circuits et des horaires. Pour le moment, 17 % des arrêts répondent aux critères, selon une analyse réalisée à chacun des arrêts. Mais ce nombre sera appelé à augmenter, alors que des sommes seront prévues à cette fin chaque année, selon Marie-Pier Pothier, chef comptable du service des finances à la Ville.

Une vidéo explicative portant sur l’utilisation de la rampe sera disponible dès mardi au granby.ca, sous l’onglet Citoyens et les sections Transport urbain et Accessibilité.

Autre nouveauté : une carte interactive permettra de suivre les autobus en temps réel. Elle sera disponible au granby.ca, sous l’onglet Ville et la section Cartes. « On fait ce genre de cartes pour les travaux, le balayage de rue et le déneigement. Je pense qu’on était rendu là, si on veut que l’information soit top niveau pour les usagers », dit le maire.

Du 31 juillet au 2 août, les services du transport urbain seront gratuits partout sur le réseau. L’occasion idéale pour certains citoyens qui n’ont jamais expérimenté ce mode de transport de le découvrir et de faire tomber certains préjugés, dit Pascal Bonin.

Qui sait, avance-t-il, peut-être que cela pourrait inciter certaines familles à n’avoir qu’une voiture au lieu de deux ou à modifier leurs habitudes.