Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Monique Belval remue ciel et terre pour empêcher que le guichet automatique situé dans le dépannuer Couche-Tard de la rue St-Hubert, à Granby, soir retiré.
Monique Belval remue ciel et terre pour empêcher que le guichet automatique situé dans le dépannuer Couche-Tard de la rue St-Hubert, à Granby, soir retiré.

Le retrait d’un guichet automatique dérange

Jocya Vautour
Jocya Vautour
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
L’annonce au mois d’avril du retrait du guichet automatique situé dans le dépanneur Couche-Tard de la rue Saint-Hubert, à Granby, a semé beaucoup d’inquiétude au sein du voisinage. Une pétition est en circulation afin de contrer la décision qu’a prise la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska de le retirer.

La dame à l’origine de ce mouvement, Monique Belval, enfile ses chaussures pour une course contre la montre, alors que le retrait du guichet est planifié à la fin juin.

« En plus d’être bien situé, il est sécuritaire », lance la sexagénaire, qui apprécie surtout la présence constante d’un employé dans le dépanneur, ce qu’elle ne trouve pas toujours aux autres centres de services. « Je pense à moi, mais surtout je pense aux autres personnes », ajoute celle qui utilise le guichet pour payer ses factures mensuelles.

Fin mai, Mme Belval a chaussé ses souliers afin de parcourir les rues de son quartier. En quelques heures seulement, plus d’une vingtaine de personnes démontraient leur soutien. C’est alors qu’elle a décidé d’amasser les signatures directement au Couche-Tard. La femme passe donc près de trois heures par jour près du guichet.

Selon Mme Belval, les feuilles s’additionnent rapidement. Elle estime le nombre de signatures à près de 300 jusqu’à présent. « On ne veut pas changer le monde, on veut juste garder notre guichet », partage-t-elle.

Karine Viens, une signataire de la pétition, a notamment envoyé un appel à tous sur une page Facebook « Spotted » de la ville afin de retrouver la personne derrière l’initiative. « Je paie mes factures sur Internet, mais j’utilise tout de même le guichet plusieurs fois par semaine pour faire des retraits », dit Mme Viens.

98 % des transactions par Internet

Les membres Desjardins établis dans le quartier de la rue Saint-Hubert ne sont pas les seuls affectés. Nicolas Nadeau, employé à temps plein au Couche-Tard, estime que près du tiers de sa clientèle l’utilise, en plus de compléter des achats au commerce. « Avec le Zoo, l’été, c’est encore plus achalandé », souligne-t-il.

Si les membres du quartier l’utilisent beaucoup, les chiffres parlent toutefois autrement. « Aujourd’hui, 98 % des transactions se font désormais sur Internet », note Jacques Laurin, directeur général de la Caisse de Granby-Haute-Yamaska. Le guichet automatique de la rue Saint-Hubert vit mal cette transition. « Les chiffres montrent une diminution de 50 % des usagers », éclaircit-il.

Le 15 avril dernier, la caisse a tenu son assemblée générale annuelle, organisée virtuellement afin de respecter les mesures sanitaires. Au total, 325 membres ont rejoint l’assemblée, en direct ou enregistrée. La problématique des guichets automatiques a d’ailleurs été abordée. Aucun membre y assistant n’a partagé ses inquiétudes quant au retrait.

La dernière semaine de mai, Monique Belval a tenté de joindre la Caisse Desjardins de Granby afin de partager ses inquiétudes. Quelques jours plus tard, elle a pu entrer en contact avec un membre de la direction, qui lui a alors proposé de faire une pétition, en bonne et due forme.

« Nous avons eu l’occasion de parler à Mme Belval il y a quelques semaines afin de recueillir ses commentaires et besoins et lui proposer des solutions. Aussi, nous avons pris le temps de lui expliquer la procédure pour faire connaître son point de vue à nos instances », précise M. Laurin. Il affirme d’ailleurs n’avoir eu aucun retour de la part de Mme Belval suite à leur appel.