Plutôt que de jeter les aliments qui auraient décongelé ou qui se seraient gâtés, Anne-Marie Demers invite les gens à les apporter à son refuge, qui prend soin d’animaux blessés, malades ou orphelins qui ne peuvent plus nécessairement vivre en liberté et à l’état sauvage.
Plutôt que de jeter les aliments qui auraient décongelé ou qui se seraient gâtés, Anne-Marie Demers invite les gens à les apporter à son refuge, qui prend soin d’animaux blessés, malades ou orphelins qui ne peuvent plus nécessairement vivre en liberté et à l’état sauvage.

Le Refuge Lobadanaki prêt à accueillir les denrées irrécupérables

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
« Le malheur des uns fait le bonheur des autres » : c’est en ces mots que la fondatrice du Refuge Lobadanaki a lancé un appel à la générosité de la population en invitant ceux ayant été touchés par des pannes électriques prolongées à lui faire don des denrées alimentaires irrécupérables au terme du sinistre.