L’appel d’offres pour la réalisation de la phase deux des travaux de réaménagement de la rue Saint-Hubert Nord a été lancée par la Ville de Granby.
L’appel d’offres pour la réalisation de la phase deux des travaux de réaménagement de la rue Saint-Hubert Nord a été lancée par la Ville de Granby.

Le réaménagement de la rue St-Hubert toujours envisagé en 2020

Même si la pandémie tend à compliquer la réalisation de certains projets, la Ville de Granby n’a pas mis une croix sur la phase deux des travaux de réfection de la rue Saint-Hubert Nord. L’appel d’offres a ainsi été récemment lancé.

«On attend juste de voir quand la construction va reprendre. Si c’est bientôt, on aura le temps de réaliser le projet au complet. Sinon, il faudra évaluer si on adjuge le contrat quand même et si on le réalise en (plusieurs) parties», a expliqué mardi le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Benoit Carbonneau.

Selon lui, l’échéancier initial prévoyait le lancement des travaux à la fin juin afin qu’ils soient complétés au début de la prochaine année scolaire, à la fin du mois d’août. Le chantier doit se dérouler dans la zone comprise entre la rue du Mont-Royal, près de l’école Joseph-Poitevin, et le 11e rang.

Ce projet permet la réhabilitation de la voirie et l’élargissement de la rue pour l’aménagement d’une piste multifonctionnelle. Une première phase a été réalisée l’an dernier dans la portion de la rue Saint-Hubert située entre la route 139 et l’école primaire.

Dans les circonstances, il n’est pas exclu qu’une première phase soit réalisée cette année et une deuxième en 2021. Le contrat pourrait être confié au même entrepreneur. L’option est sur la table, avance Benoit Carbonneau.

Selon lui, ces travaux, inscrits au programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020 de la Ville, devraient entraîner des coûts de près de 4 millions $. Les entrepreneurs intéressés à déposer une soumission doivent le faire avant le 21 mai, à 14h.

Travaux attendus

Si la construction résidentielle peut repartir, Benoit Carbonneau dit «être en attente» des développements pour les autres secteurs. «On regarde les nouvelles et ce qu’il se passe. On ne veut pas passer à côté de la saison non plus. On continue quand même à lancer nos appels d’offres pour faire en sorte que les projets se réalisent cet été», dit-il.

Selon lui, l’appel d’offres pour le remplacement des feux de circulation aux intersections des rues Simonds et Cowie, ainsi que Simonds et Saint-Jacques, devrait bientôt être publié. Les coûts de ce projet, également prévu en 2020, sont estimés à 920 000 $.

Trois autres chantiers de réfection de chaussée sont également planifiés cette année, mais leur réalisation est tributaire de l’octroi d’une subvention du ministère du Transport du Québec, explique le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire.

Des segments endommagés des rues Coupland (sur une distance de 1,4 km à partir de la limite de Shefford en direction de Granby) et Bergeron Ouest (sur une distance de 900 mètres) pourraient faire l’objet d’une reconstruction complète. La subvention pourrait permettre de couvrir jusqu’à 75% des coûts des travaux de la rue Coupland et 50% de la facture de la rue Bergeron Ouest.

Également liés à une demande de subvention au MTQ, des travaux d’asphaltage, attendus par plusieurs automobilistes, pourraient être réalisés rue Denison Ouest, soit de la limite de la municipalité de Saint-Alphonse jusqu’à la rue Simonds.

«On attend d’avoir les subventions pour lancer les appels d’offres. On aimerait réaliser ces travaux-là. Ils étaient planifiés l’an passé, mais d’autres projets ont été retenus. Comme il y a une enveloppe budgétaire, ce ne sont pas tous les projets qui ont été réalisés», note Benoit Carbonneau.

L’administration municipale a par ailleurs annoncé la semaine dernière que le projet de construction du marché public, place Johnson, ira de l’avant cette année. En contrepartie, la première phase du projet majeur de réaménagement du centre-ville de Granby, qui devait se dérouler entre les mois d’août et de novembre, a été reportée à l’an prochain.