Gabriel et Jean-Luc Dasté, de Saint-Alphonse-de-Granby, lors de leur préparation physique au Mont-Tremblant deux semaines avant l’événement.
Gabriel et Jean-Luc Dasté, de Saint-Alphonse-de-Granby, lors de leur préparation physique au Mont-Tremblant deux semaines avant l’événement.

Le Raid Témiscamingue reporté au printemps

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Dix familles originaires de partout en province, dont un duo père-fils de Saint-Alphonse-de-Granby, devaient prendre le départ du Raid Témiscamingue le samedi 3 octobre. La course de 70 km composée de différentes épreuves de plein air (course d’orientation, escalade, kayak, etc.) est remise au printemps prochain en raison de la récente flambée de cas de COVID-19 qui frappe le Québec.

Le duo père-fils de la région, Jean-Luc et Gabriel Dasté, s’était préparé en vue de cette compétition diffusée sur huit chaînes dans 168 pays. «Nous sommes bien sûr tristes de l’annulation, mais la sécurité de tous et chacun passe avant tout», a indiqué Jean-Luc Dasté.

Après six à huit heures de compétition, une famille aurait été couronnée «la plus aventurière du Québec».

«C’est une décision crève-cœur pour nous, mais nous comprenons tous que le Québec et le Canada font de nouveau face à une éclosion active de la maladie. Si pour le moment le Témiscamingue est toujours épargné, nous nous devons de scruter attentivement nos actions et activités pour demeurer le plus possible en dehors des zones d’éclosion, a déclaré par voie de communiqué la préfète de la MRC du Témiscamingue, Claire Bolduc. Il était d’ailleurs illusoire de croire que nous aurions pu accueillir des compétiteurs de partout au Québec et au Canada ou encore de réunir de nombreux bénévoles sans mettre à risque certaines de ces personnes.»