«Les travaux pourront commencer dès l’an prochain et devraient prendre fin en 2023», a indiqué par voie de communiqué François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Le prolongement de l'autoroute 35 va de l’avant

Le gouvernement du Québec va de l’avant avec la phase III du projet de prolongement de l’autoroute 35 entre Saint-Sébastien et Saint-Armand, un projet au coût global de 202,2 M $.

« Les travaux pourront commencer dès l’an prochain et devraient prendre fin en 2023 », a indiqué par voie de communiqué François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Ce prolongement de l’autoroute 35 vise à améliorer la mobilité des personnes et des marchandises, ainsi que d’assurer la sécurité routière et la qualité de vie des riverains de la route 133.

« De plus, les échanges touristiques et commerciaux seront facilités », a ajouté Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie.

Une fois terminée, l’autoroute 35 aura deux voies par direction entre l’échangeur situé à Saint-Jean-sur-Richelieu et la frontière américaine pour rejoindre l’Interstate 89.

« Pour la région, il est essentiel de terminer rapidement ce lien entre le Québec et les États-Unis. Soutenir la vitalité économique et améliorer la sécurité des déplacements sont des objectifs importants », a pour sa part commenté Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et députée de Brome-Missisquoi.

La phase III permettra notamment au trafic lourd d’être dévié vers le nouveau tronçon de l’autoroute. Les travaux comporteront la construction d’un pont d’étagement au-dessus de la route 202, en plus d’un pont au-dessus de la rivière aux Brochets à Pike River.

Un échangeur sera également édifié à la jonction de l’autoroute 35, du chemin Champlain et de la route 133 à Saint-Armand.

À ce jour, 200 M $ ont été investis par le gouvernement du Québec pour les phases I et II, et 44,3 M $ ont été injectés par le gouvernement du Canada.

L’autoroute de la Vallée-des-Forts (35) est en service depuis octobre 2014.