L’agrandissement du CHSLD de Cowansville nécessitera un budget avoisinant 3,5 M$.

Le projet d'agrandissement du CHSLD de Cowansville chemine

Alors que le CIUSSS de l’Estrie vient de lancer l’appel d’offres pour l’agrandissement du CHSLD de Cowansville, les ramifications du projet se précisent.

L’appel d’offres s’échelonnera sur un mois. La date butoir pour y répondre est le 26 mars. Entre temps, une visite d’information pour les professionnels qui souhaitent soumettre une proposition aura lieu dans le CHSLD le 12 mars à 14 h 30. Le CIUSSS de l’Estrie garde le cap avec l’échéancier, a confirmé Sylvain Gautreau, directeur adjoint des services techniques pour l’organisation.

L’étape des plans et devis suivra une fois que celle de l’appel d’offres sera complétée. Ceux-ci devraient être terminés d’ici la période estivale 2019. Le début des travaux sur le site de la rue Principale est prévu pour septembre prochain. Le projet, dont le budget est estimé à 3,5 M $, devrait être bouclé pour la fin de l’été 2020.

Travaux connexes

Au même titre que pour le nouveau CHSLD de Granby, le but premier du projet à Cowansville consiste à transférer les 12 lits en soins de longue durée de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) dans un établissement mieux adapté. Or, la teneur de la réorganisation du troisième étage après le départ des 12 usagers n’est pas encore définie.

« Au cours des prochains mois, une analyse des volumes d’activité sera faite pour trouver la meilleure solution pour maximiser l’utilisation de l’espace libéré à BMP », a mentionné le directeur adjoint des services techniques. La répartition des effectifs médicaux et de soutien pour la nouvelle aile est aussi à déterminer. « Des ajouts de personnel seront requis et seront analysés avec les ratios prescriptifs au moment du déménagement ainsi que de la disposition des nouveaux lits », a indiqué Julie Constantineau, du département des communications.

En parallèle à l’agrandissement du centre d’hébergement, qui sera fait vers l’arrière du bâtiment actuel, des travaux seront réalisés dans l’établissement. « Dans le projet, on ajoute un ascenseur. Une fois que l’installation sera complétée, on en profitera pour mettre à niveau l’autre déjà en place », a mentionné M. Gautreau.

Une réorganisation du débarcadère est également dans les cartons. « On devra faire une séparation entre l’arrivée du matériel propre et l’évacuation du matériel souillé », a précisé le représentant du CIUSSS.