L’accusé lors de sa première comparution en mai 2016.

Le procès de Francis Yergeau pour double meurtre débute lundi

Tout est en place pour le procès d’un homme d’Acton Vale accusé du meurtre de deux propriétaires d’un bar de danseuses nues.

Les parties se sont réunies une dernière fois en cour, lundi, avant le début officiel des audiences concernant Francis Yergeau lundi prochain. Les derniers points juridiques ont été réglés. L’appel des jurés se fera le 19 novembre et la présentation de la preuve doit commencer le lendemain. Cinq semaines ont été réservées pour cette cause.

M. Yergeau, 39 ans, est accusé du meurtre de Martin Bélair et Nancy Beaulieu, qui géraient le bar Cabaret Flamingo de Saint-Hyacinthe au moment de leur mort en janvier 2015.

Un autre d’homme d’Acton Vale est coaccusé dans cette affaire et subira son procès plus tard. Les médias ne peuvent l’identifier en vertu d’une ordonnance de non-publication émise lundi par le juge de la Cour supérieure Daniel Royer, qui préside au procès de M. Yergeau.

Témoins

Plutôt bien portant, glabre, arborant les cheveux courts, un petit bouc et une chemise à carreaux couleur charbon et gris, l’accusé a assisté sans réagir à sa dernière audience technique au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Me Mathieu Rondeau-Poissant et Me Rodrigue Beauchesne assurent sa défense, tandis que la poursuite est représentée par Me Sandra Bilodeau et Me Pierre Goulet.

Ceux-ci prévoient appeler à la barre une vingtaine de témoins incluant trois experts et cinq policiers. Comme le veut l’usage, la défense n’a pas annoncé ses couleurs.

Francis Yergeau, qui a plaidé non coupable, fait face à deux accusations de meurtre prémédité. Il s’expose à une peine maximale de prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans. Deux autres chefs de complot pour meurtre qui pesaient contre lui ont été retirés, lundi.