L'édifice de la rue Foster date de 1888.

Le presbytère Saint-Bernardin, cité monument historique?

Le vieux presbytère Saint-Bernardin de Waterloo pourrait être cité monument historique. À la demande de la fabrique Saint-Bernardin-de-Sienne, la Ville compte adopter un règlement en ce sens dès ce printemps.
« Depuis l'an dernier, on regarde ce qu'on va faire avec le presbytère. Il y a un certain entretien à réaliser », mentionne le président de la fabrique, André Bélanger, en précisant que deux rencontres ont déjà eu lieu avec un architecte spécialisé dans les bâtisses patrimoniales.
La possibilité de vendre le presbytère a été envisagée, mais « l'intention première est de le garder », précise-t-il.
Construit en 1888, l'édifice de la rue Foster compte deux étages et une dizaine de pièces. Si l'intérieur est en assez bon état, l'extérieur nécessite certains travaux de restauration. Selon M. Bélanger, ceux-ci concernent entre autres le remplacement des fenêtres, le sablage du revêtement de brique et la restauration du porche de bois.
À l'heure actuelle, seul le curé de la paroisse occupe la vaste demeure, mais certains organismes utilisent ponctuellement les lieux dans le cadre de leurs activités. 
Une citation patrimoniale par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, estime M. Bélanger, pourrait notamment faciliter l'octroi de subventions pour préserver la valeur du presbytère.   
Lors d'une séance tenue en février dernier, le comité consultatif d'urbanisme (CCU) de Waterloo avait déjà reconnu la valeur patrimoniale, historique et architecturale de l'édifice, et recommandé à la municipalité de soutenir ce dossier. 
Une assemblée publique de consultation aura lieu à ce sujet le 11 avril prochain à 19 h à l'hôtel­ de ville de Waterloo.
« Nous allons en parler à nos paroissiens. Ça peut prendre un an avant d'avoir le son de cloche du Ministère. S'il y a un intérêt de sa part, on fera préparer un dossier en bonne et due forme », indique André Bélanger.
Waterloo compte déjà quelques bâtisses inscrites au Registre du patrimoine culturel, dont le Manoir Maplewood, l'église St-Luke et l'église Universaliste (qui abrite la Maison de la culture de Waterloo).