L’ancien presbytère de la paroisse Sainte-Pudentienne de Roxton Pond a été démoli mercredi.

Le presbytère de Roxton Pond démoli

L’ancien presbytère de la paroisse Sainte-Pudentienne de Roxton Pond a été démoli mercredi. Sur le site vacant, le conseil municipal prévoit y ériger un pavillon rectangulaire ouvert sur l’extérieur, où il serait possible d’organiser une panoplie d’activités plusieurs mois par année. Le pavillon devrait être accessible au public à compter de l’automne prochain.

À LIRE AUSSI: Un pavillon au lieu du presbytère à Roxton Pond

En avril dernier, la Société d’histoire de la Haute-Yamaska (SSHY) avait cependant alerté la population au sujet de la démolition du bâtiment de style néoclassique en raison de sa « valeur patrimoniale élevée ». 

L’organisme avait insisté sur sa « valeur d’âge et d’intérêt historique supérieure » dans un avis patrimonial publié au même moment. 

« Des gens l’ont consulté en ligne et d’autres nous ont demandé ce qu’ils pouvaient faire. On leur a mentionné de se présenter au conseil municipal », indique Chantal Lefebvre de la SSHY. 

À LIRE AUSSI: Presbytère de Roxton Pond: la Société d’histoire de la Haute-Yamaska s’inquiète

Selon elle, l’organisme a eu des appuis, notamment celui de l’organisme Action Patrimoine, qui avait publié une lettre de recommandation d’appui pour le bâtiment et l’avait envoyée au maire de Roxton Pond, Pierre Fontaine, le 6 mai dernier. 

Dans cette lettre, on peut y lire que « ce presbytère possède des valeurs historique, architecturale et paysagère significatives pour la municipalité. De plus, sa démolition aurait un impact négatif sur l’ensemble institutionnel dans lequel il s’inscrit avec l’église et le cimetière ».

Mme Lefebvre indique que le dossier comprenant la lettre et l’avis a été consulté 480 fois sur le site web de la SSHY.

 « On a fait mention qu’il y avait un enjeu particulier dans ce dossier-là, mais le choix final revenait à la population de se mobiliser ou non », a dit Mme Lefebvre lorsque La Voix de l’Est lui a appris la démolition en cours. 

Rappelons que les élus de la municipalité ont convenu que le mauvais état du presbytère érigé en 1875 commandait sa démolition. Bien qu’il ait une valeur sentimentale pour certains, son intérêt architectural ne méritait pas de le conserver, avait laissé entendre le maire en avril dernier.