La consommation de cannabis sera interdite dans les lieux publics à Granby.

Le pot interdit dans tous les lieux publics de Granby

La Ville de Granby continue à se préparer à la légalisation prochaine du cannabis. Les élus ont entrepris de modifier le règlement général de la Ville pour interdire la consommation de marijuana dans les lieux publics.

« C’est la ligne la plus dure qu’une ville peut avoir. Je pense que c’est ce que les citoyens voulaient », affirme le maire de Granby, Pascal Bonin.

Un avis de motion a été déposé lors de la dernière séance du conseil municipal afin d’ajouter, après l’article 149 du règlement général qui encadre la consommation de boissons alcoolisées, le nouvel article 149.1. Celui-ci prévoit qu’il « est interdit à toute personne et constitue une infraction le fait de fumer du cannabis dans les voies, places et endroits publics de la Ville ».

« Fumer du cannabis vise également l’usage d’une pipe, d’un bong, d’une cigarette électronique ou tout autre dispositif de cette nature », est-il précisé.

Selon la directrice des services juridiques à la Ville, Catherine Bouchard, les contrevenants s’exposeront à une amende de 75 $, plus les frais. Celle-ci grimpera à 150 $ plus les frais, en cas de récidive.

La Ville n’a pas créé une amende spécifique pour le cannabis, c’est la même qui s’applique notamment à quiconque consomme de l’alcool dans les endroits publics où il est interdit de le faire, note Mme Bouchard.

Selon elle, la modification au règlement devrait être adoptée lors de la prochaine séance du conseil, le 1er octobre. Elle devrait par la suite entrer en vigueur le 17 octobre prochain.

Méfiantes
Le maire Bonin, qui s’est déjà prononcé contre la légalisation du cannabis, estime que plusieurs villes adopteront la même position que celle de la ville de Granby. « Je pense qu’actuellement, la philosophie des villes, c’est “prenons la ligne dure et voyons l’évolution des choses”. Après, on verra s’il y a moyen d’assouplir les choses et d’avoir plus d’ouverture. Mais je pense qu’il n’y a pas de chances à prendre. Les villes sont très méfiantes par rapport à ça. Je pense aussi que dans la très vaste majorité des villes, si ce n’est pas la totalité, ça va être la même ligne que chez nous », affirme Pascal Bonin.

Celui-ci a pourtant déjà affirmé qu’une telle réglementation serait difficile à appliquer. « Imaginez dans un festival, comme le Festival de la chanson où il y a 20 000 personnes à l’extérieur, comment contrôler ça ? », avait-il déclaré.

Sa position est aujourd’hui plus nuancée pour ce type d’événement. « Normalement, il va y avoir des zones comme pour l’alcool et la cigarette. Ça va être la même chose. Ils vont pouvoir fumer, mais dans les zones à cet effet-là », laisse-t-il tomber.

La Ville de Granby a aussi ajusté sa réglementation au cours des derniers mois pour déterminer où seront permises la vente et la production de cannabis. La vente en particulier ne sera autorisée que dans le secteur de la rue Saint-Jude Nord.