Le Domaine des Côtes d’Ardoise, plus vieux vignoble au Québec, fête cette année ses 40 ans. Sur la photo: Steve Ringuet, propriétaire, Christian Barthomeur, fondateur, et Marc Colpron, propriétaire.

Le plus ancien vignoble du Québec fête ses 40 ans

Sous un soleil radieux, le vignoble Domaine des Côtes d’Ardoise de Dunham a fièrement soufflé ses 40 bougies, jeudi soir, lors d’un 5 à 7 organisé pour l’occasion.

En effet, le Domaine tenait à souligner ses nombreuses années d’existence, qui font de lui le plus ancien vignoble du Québec. « C’est pour remercier nos clients d’affaires, nos relations avec les restaurateurs, les dépanneurs, supermarchés », relate la gérante, Lise Lefebvre, en poste depuis sept ans.

C’est en 1979 que les terres du Domaine des Côtes d’Ardoise furent achetées par Christian Barthomeuf, un Français venu s’installer dans la région en vue de pratiquer la viticulture.

Dès le début, M. Barthomeuf s’est spécialisé dans les vins rouges, ce qui était plutôt rare à l’époque, au Québec.

Par ailleurs, le premier cidre de glace au monde fut créé à Dunham, par M. Barthomeuf, en 1989. C’est ainsi que cet artisan du vin et du cidre a quitté la direction du Domaine pour acquérir, en 2003, un verger-vignoble à Frelighsburg, le Clos Saragnat.

Dégustation et exposition

Le Domaine des Côtes d’Ardoise, réputé auprès de sa clientèle notamment pour ses activités de dégustation et son exposition de sculptures à ciel ouvert, « est toujours en réflexion » quant aux activités spéciales que le vignoble offrira pour ses 40 ans d’existence.

« Avec la saison estivale, les gens peuvent venir déguster nos vins, apporter leur pique-nique, ou encore manger des repas légers à notre petit bistrot. On explique chaque dégustation sur place aux visiteurs. Le coût est à l’unité, variable entre 1 $ et 13 $ », précise Mme Lefebvre.

La 19e édition de l’exposition en plein air Nature et Créations réunit, cette année, les œuvres de plus de 200 sculpteurs, offertes au regard du public au coût de 4 $ l’entrée.

Spécialités

Ce qui particularise les vins du Domaine des Côtes d’Ardoise, ajoute la gérante, c’est la variété de produits offerts et la diversité des cépages, dont le gamay, plus rare au Québec.

Lorsqu’on lui demande les produits vedettes, Lise Lefebvre rapporte que ce sont surtout les « variétés de vins secs et les vendanges tardives, comme le Monarc », qui a un « nez agréablement complexe d’ananas poêlé, de poire avec des notes de fruits exotiques », peut-on lire sur le site du vignoble.

On peut d’ailleurs y trouver plus d’information sur les offres et produits du vignoble au www.cotesdardoise.com.