Au total, 751 résidences ont été vendues avec l'aide d'un courtier à Granby en 2013, ce qui représente une baisse de 10% par rapport à l'année précédente et le pire bilan depuis quelques années.

Le pire bilan immobilier depuis 2009

Le duplex de Sophie Fontaine est à vendre depuis cinq mois. Malgré plusieurs visites prometteuses, une offre d'achat tarde à venir.
Entre-temps, la Granbyenne et son conjoint se sont portés acquéreurs d'une jolie maison, mais ont dû abandonner la clause conditionnelle leur permettant de vendre préalablement leur première demeure. S'ils sont actuellement capables de supporter deux hypothèques, ils espèrent se soulager rapidement du poids financier que leur impose l'immeuble dont ils veulent se départir. «Les choses vont être plus faciles à ce moment-là!» lance la mère de famille, somme toute confiante et positive. Mme Fontaine est loin d'être la seule dans son cas. «J'ai d'autres amis qui vendent aussi leur maison; ils me disent que ça ne bouge pas et quand on regarde autour, il semble en effet y avoir beaucoup de maisons à vendre», raconte-t-elle. Pire année depuis 2009 Les statistiques démontrent elles aussi que le marché immobilier de Granby et de la région est au ralenti depuis déjà quelque temps. Selon des données rassemblées par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), les ventes de propriétés résidentielles étaient en hausse de 1% au deuxième trimestre de 2013, mais ont chuté de 19% au troisième. Il s'agit de la baisse la plus prononcée enregistrée dans le secteur depuis le quatrième trimestre de 2008, moment où avait débuté la dernière récession. Au quatrième trimestre de 2013, les ventes ont encore diminué, pour être de 12% inférieures à celles de l'année précédente, à la même période. Au total, 751 résidences ont été vendues avec l'aide d'un courtier à Granby en 2013, ce qui représente une baisse de 10% par rapport à l'année précédente et le pire bilan depuis quelques années. «Après avoir enregistré son niveau d'activité le plus élevé des cinq dernières années en 2012, le marché immobilier résidentiel de Granby a connu en 2013 le plus faible niveau de ventes résidentielles depuis 2009», commente Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.
Tous les détails dans notre édition de lundi