Le parc industriel Horizon de Waterloo
Le parc industriel Horizon de Waterloo

Le parc industriel Horizon sous étude à Waterloo

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
La Ville de Waterloo veut connaître le potentiel aquifère du parc industriel Horizon. Le site, situé en bordure de la sortie 88 de l’autoroute des Cantons-de-l’Est, fera prochainement l’objet d’une étude hydrogéologique.

Réunis en séance ordinaire publique, mardi, les élus ont accordé un contrat de 2874 $ à la firme de génie-conseil Akifer lui permettant de réaliser une étude préliminaire pour déterminer s’il y a suffisamment d’eau pour approvisionner ce secteur.

La nappe d’eau souterraine suffirait-elle à la demande des futurs occupants du parc industriel, qui n’est pas relié au système d’égout et d’aqueduc municipal?

Les quelques industries établies dans la rue Nadeau — dont les Quais de l’Estrie et les Équipements Ault — ont leurs propres infrastructures pour répondre à leurs besoins.

«On aimerait savoir s’il y a une possibilité de construire sur place un réseau capable de fournir les entreprises en eau potable, et aussi pour y aménager un réservoir d’eau pour combattre les incendies, explique le directeur général Louis Verhoef. Si la capacité n’est pas suffisante pour l’ensemble, on pourrait au moins faire ce réservoir.»

M. Verhoef précise que les membres du conseil ont opté pour la prudence en commandant cette étude préliminaire. «On aurait pu aller en forage tout de suite, mais on préfère analyser d’abord s’il y a lieu de forer.»

Le rapport d’Akifer est attendu plus tard à l’automne.

Nouvelle industrie

Par ailleurs, le parc autoroutier accueillera un nouveau venu au cours des prochains mois. L’entreprise Apogée, spécialisée en démolition, excavation et décontamination, a fait l’achat d’un lot de plus de 160 000 pieds carrés dans la rue Nadeau. Elle souhaite y ériger un bâtiment principal et une bâtisse accessoire qui servira à l’entreposage de matériaux et d’agrégat.

Le Comité consultatif d’urbanisme a approuvé les couleurs et les plans de l’édifice principal. Ses membres ont toutefois rejeté la configuration en forme de dôme que proposait l’entreprise pour le second bâtiment, ce qui l’obligera à proposer une autre option plus conforme au plan d’urbanisme.

Nouveau commerce

Du côté du centre-ville, Waterloo comptera bientôt un nouveau locataire. L’Espace Boho annonce son arrivée prochaine au 5211 rue Foster. À compter de la mi-septembre, cette «boutique destination» promet d’offrir un lieu où le mode de vie écolo sera célébré.

Cours de yoga, boutique de produits corporels et ménagers en vrac, vente d’articles écologiques, d’accessoires zéro déchet et d’objets décoratifs revalorisés, espace de rencontres... l’endroit s’annonce «rassembleur, invitant et inspirant».

Pour donner un coup de pouce à la propriétaire, Andrée-Anne Ratté, la Ville de Waterloo lui a récemment octroyé une aide financière totale de 11 000 $ en vertu de la Politique d’investissement en développement économique et entrepreneurial (IDÉE).

« Nous sommes fiers de soutenir une entreprise comme l’Espace Boho qui, non seulement diversifie l’offre disponible au centre-ville, mais a aussi tout le potentiel de séduire tant les citoyens que les touristes. La visite de cette boutique deviendra, on l’espère, un incontournable dans notre centre-ville », affirme le maire Jean-Marie Lachapelle.

Pour toutes questions en lien avec la politique IDÉE, les entreprises sont invitées à joindre Jessica McMaster, directrice du développement commercial et touristique, au 450 539-2282, poste 225 ou au j.mcmaster@ville.waterloo.qc.ca