A7 Intégration a construit une nouvelle usine rue Moeller au cours des derniers mois afin de poursuivre sa croissance.
A7 Intégration a construit une nouvelle usine rue Moeller au cours des derniers mois afin de poursuivre sa croissance.

Le parc industriel de Granby en mouvement, même en temps de pandémie

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le parc industriel de Granby tire bien son épingle du jeu malgré l’incertitude économique liée à la pandémie, se réjouit le maire Pascal Bonin. La vente récente de deux terrains industriels et la réalisation de plusieurs projets d’importance au cours des derniers mois en témoignent, dit-il.

« Jusqu’à un certain point, on est nous-mêmes surpris. On vit quand même une pandémie », fait valoir le maire.

Selon lui, Granby a cependant un fort attrait « entrepreneurial ». À preuve, l’un des deux terrains dont la vente a été entérinée par la Ville en début de semaine a été acquis par Plastiques GYF, une entreprise de Saint-Jean-sur Richelieu.

Celle-ci s’est portée acquéreuse d’un terrain de la rue Bousquet d’environ 120 000 pieds carrés, au coût de 120 421 $. La vice-présidente finances de l’entreprise, Francine Fortin, s’est faite avare de commentaires puisque tous les détails du projet ne sont pas encore ficelés. Cela pourrait permettre à la PME de déménager, reconnaît-elle. Mais il est trop tôt pour confirmer quoi que ce soit, dit Mme Fortin.

Le promoteur sherbrookois Carl Verrier a pour sa part acquis un terrain de 150 000 pieds carrés situé boulevard Industriel, au coût de 112 377 $. Il n’a pas été possible de connaître la nature de son projet, mais il semble qu’il permettrait d’offrir des locaux industriels.

Nouvelles constructions

La pandémie a peut-être bousculé leur échéancier, mais de nouveaux projets de construction ont par ailleurs été lancés, voire réalisés au cours des derniers mois. « Ça bouge ! , lance le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent. C’était dynamique avant la pandémie et ça a continué de l’être. »

La crise sanitaire a notamment retardé les travaux de construction de Comptoir Quarzo, à l’intersection du boulevard Industriel et de la rue Bernard, en face des locaux de Granby Industriel. Mais le chantier de la nouvelle bâtisse, qui attire immanquablement le regard par son ampleur, est pratiquement complété.

Le terrain voisin de Mecan-Hydro, situé rue du Luxembourg, a des allures de chantier, alors que la construction d’une nouvelle usine y a été lancée.

À un jet de pierre de là, le promoteur immobilier AXEDEV a lancé au début du mois la construction d’un nouveau bâtiment qui accueillera notamment les nouveaux locaux de la Société de formation industrielle de l’Estrie (SOFIE). Cela entraîne un investissement d’un peu plus de 3,5 millions $, a-t-il été relevé lors du récent point de presse.

A7 Intégration a pour sa part construit une nouvelle usine rue Moeller au cours des derniers mois afin de poursuivre sa croissance. La nouvelle bâtisse est située à l’arrière de son usine actuelle. Les travaux tirent à leur fin, selon Patrick St-Laurent.

La construction d’une nouvelle usine pour Hydro ECI, dans la rue Arthur-Danis, figure parmi les autres chantiers récemment entrepris. Même chose pour Mecan-Hydro, qui a acquis le terrain voisin de ses installations de la rue du Luxembourg, à l’intérieur desquelles la PME est à l’étroit, pour y construire une nouvelle usine. Les fondations ont commencé à prendre forme.

Autres projets

D’autres projets sont également sur les rails, mais devraient davantage voir le jour au printemps 2021. Ceptek Technologies a notamment fait l’acquisition d’un terrain du boulevard Industriel pour y construire une usine.

L’entreprise granbyenne Pyramidestal devrait également s’établir dans une nouvelle bâtisse à venir, à côté de Comptoir Quarzo. L’endroit, qui prévoit offrir aussi des locaux industriels à louer, devait voir le jour cette année, mais le début de la construction a été reporté au printemps prochain.

Le directeur général de Granby Industriel souligne que deux autres projets pourraient prochainement se traduire par des offres d’achats de terrains à la Ville de Granby, l’un rue Arthur-Danis et l’autre rue du Luxembourg.

Selon Patrick St-Laurent, l’économie se portait « excessivement bien » avant la pandémie. Les carnets de commandes étaient remplis, dit-il. La crise sanitaire a mis un frein à bien des choses, mais « la majorité des entreprises ont continué à opérer, à différents degrés », fait-il valoir.

«C’était dynamique avant la pandémie et ça a continué à l’être», dit le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent.

Plusieurs entrepreneurs n’ont d’ailleurs pas hésité à innover, dans le contexte, et à développer de nouveaux segments de marché, comme Artopex (mobilier de bureau résidentiel), Vêtements SP (blouses médicales), Stedfast (masques de protection), Gemex (visières de protection), Groupe Ranger (masques) et La Chaufferie (désinfectant), souligne M. St-Laurent.

« Je pense que n’importe quelle ville au Québec, toute proportion gardée, aurait pris notre année », lance le maire Bonin, tout en saluant le « travail d’accompagnement » réalisé par Granby Industriel auprès des entreprises.