Linda Duncan

Le NPD dépose un projet de loi sur le transport de matières dangereuses

Le Nouveau Parti démocratique demande un resserrement des règles du transport de marchandises dangereuses par train, en proposant notamment une évaluation environnementale systématique pour toute activité ferroviaire risquée.
La députée néo-démocrate Linda Duncan a déposé mardi un projet de loi d'initiative parlementaire, dans l'espoir de prévenir des catastrophes comme celle de Lac-Mégantic en 2013.
Elle interpelle directement le ministre des Transports, Marc Garneau, qui répète que la sécurité ferroviaire est sa principale priorité, et elle l'enjoint à prendre le taureau par les cornes. La députée albertaine suggère également de rendre obligatoire une certification supplémentaire pour les compagnies ferroviaires transportant des matières dangereuses.
Mme Duncan concède que d'imposer une évaluation environnementale assortie de consultations publiques pour le transport de matières nocives par train pose tout un défi, alors que les voies ferrées sillonnent le pays et longent de nombreux cours d'eau. Elle est d'avis que c'est au gouvernement libéral de trouver un moyen de s'attaquer à la situation.
À ses côtés, le directeur de conservation de Nature Canada, Stephen Hazell, a fait valoir que le transport de pétrole par rail est plus risqué que par pipeline, alors que les oléoducs sont pourtant bien plus réglementés que les voies ferrées.