Le vélo fait partie de l’ADN de Bromont, selon le maire Louis Villeneuve.

Le mois du vélo est lancé à Bromont

Et c’est parti pour le mois du vélo à Bromont ! La municipalité laissera peu de répit aux sportifs avec une dizaine d’activités liées au cyclisme tout au long du mois de mai. La programmation complète a été dévoilée mercredi.

« Le vélo fait partie de l’ADN de Bromont », a souligné le maire Louis Villeneuve par voie de communiqué. La municipalité avait d’ailleurs reçu la certification « Ville vélosympathique » en 2016 en raison de ses efforts pour promouvoir l’usage du vélo.

D’ici quelques jours, plusieurs clubs de vélo amorceront leur saison, notamment le Club de vélo de route jeunesse de la Haute-Yamaska (regroupant 15 jeunes athlètes), qui lancera ses activités le 7 mai, tout comme le Club de BMX de Bromont.

Parlant de BMX, la « pumptrack » du parc Grégoire à Adamsville sera inaugurée le 11 mai prochain.

Par ailleurs, le Tour du silence reviendra cette année à Bromont. L’événement aura lieu simultanément dans des dizaines de villes de plusieurs pays. L’objectif est de promouvoir un partage sécuritaire de la route entre automobilistes et cyclistes. Un mémorial du Tour du silence sera d’ailleurs inauguré après l’événement.

D’autres activités sportives auront également lieu tout au long du mois.

Muddbunnies
Le volet féminin du Club de vélo de montagne de Bromont (CVMB) — les Muddbunnies — a suscité un énorme engouement auprès des adeptes de ce sport extrême.

« Les 70 places se sont toutes envolées en 10 h ! », s’exclame Noémie Black-Provencher, responsable des événements au Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB). Il s’agit d’un « club uniquement dédié à l’enseignement et au partage de notre passion du vélo de montagne entre filles » selon la page web du CVMB.

Autre nouveauté cette année, les bénévoles de l’organisme Pleins Rayons de Cowansville, qui vise l’inclusion sociale de jeunes de 21 ans et plus atteints de déficiences intellectuelles, s’occuperont de la flotte de vélo du Centre national de cyclisme.

« Chaque jeudi pendant tout l’été, on va se déplacer avec quatre bénévoles pour faire de la mécanique », explique le fondateur et directeur général de l’organisme, Stéphane Marcoux. L’exercice permettra à des dizaines de personnes autistes de briser l’isolement social. Joint par téléphone, M. Marcoux rappelle que son projet est l’un des seuls dans la région à s’adresser aux autistes adultes.

Vélodrome
Le projet de vélodrome intérieur piloté par le CNCB sera particulièrement à surveiller durant ce mois du vélo. « On saura si on pourra compter sur les subventions ou pas vers la dernière semaine du mois », précise Noémie Black-Provencher. L’initiative pourrait ainsi franchir une nouvelle étape vers sa réalisation.

Le « mois du vélo » se déroulera en mai dans l’ensemble du Québec. Il s’agit d’un programme gouvernemental financé par le Fonds vert qui vise à lutter contre les changements climatiques. L’implication diffère toutefois grandement entre chaque municipalité.