Un peu plus de 4200 personnes ont visité le marché de Noël de Granby.

Le marché de Noël de Granby moins couru qu'en 2018

Le 11e marché de Noël de Granby qui se tenait pour la première fois à l’intérieur a séduit les commerçants et les visiteurs à la recherche de cadeaux originaux à offrir. Le changement de lieu ne s’est pas fait sans heurts puisque l’événement a connu une baisse importante de l’achalandage.

Les allées entre les tables des commerçants étaient bien achalandées au centre Notre-Dame avant la fermeture du marché de Noël de Granby, peu avant 16 h. Que ce soit à pas pressés ou lents, la plupart des gens avaient en tête de trouver le cadeau à offrir, ou à s’offrir.

« Presque tout le monde ressort avec des achats », s’est réjoui Jacques Bouvier, agent de développement aux Haltes-Gourmandes et aux Marchés publics de Granby qui avait pour tâche, dimanche, de compiler les statistiques d’achalandage.

Si les lieux semblaient pleins et animés, le nombre de visiteurs est un peu décevant cette année puisqu’on observe une baisse d’achalandage de plus d’un millier de personnes en comparaison des chiffres de l’an dernier. Selon les données cumulées par M. Bouvier, environ 4200 personnes étaient passées au centre Notre-Dame depuis jeudi, contre environ 5500 personnes en 2018.

« L’an passé, c’était la première année où le marché était ouvert jeudi, rappelle Samuel Gosselin, conseiller au développement rural et agroalimentaire de la MRC, et cela avait bien fonctionné. On avait attiré des gens qui travaillent à Granby, mais qui demeurent à l’extérieur et qui ne seraient pas venus au marché autrement. »

Ce dernier estime que les visiteurs ont peut-être été confus avec le Salon des artisans qui avait lieu le 24 novembre dernier au même endroit.

Samuel Gosselin estime qu’il s’agit d’une transition pour l’événement et que la population s’habituera aux nouveaux lieux.

Ajustements

Si la plupart des commerçants questionnés par La Voix de l’Est se disaient plutôt satisfaits de leur expérience au centre Notre-Dame, le propriétaire du Café Latitude Zéro, Donald Plante, se montrait plutôt virulent.

« La zone bistro est une idée misérable. La plupart des gens qui veulent s’installer pour prendre un café sont âgés, mais ils ne se sentent pas capables de monter les marches. Pire ! Les gens ne sont pas confortables de s’installer près de l’endroit où était l’autel. Pour les gens plus âgés, aller là signifie qu’on s’en va au ciel ! »

Donald Plante a observé le peu d’achalandage du nouvel espace créé pour accommoder les visiteurs.

« Mon kiosque était installé au fond de la zone jeudi et c’était complètement mort. Ici, c’est un peu mieux mais c’est dangereux puisqu’il y a une marche devant ma table », ajoute-t-il.

Formule

Toutefois, la formule présentée au centre Notre-Dame a plu à un grand nombre de participants au courant des quatre jours de l’événement.

« Ce n’est pas la majorité, mais il y a des commerçants qui n’auraient pas participé si l’événement avait été à l’extérieur », assure Jacques Bouvier.

Parmi ceux-ci, la copropriétaire des Confiturières Romane Jouanny. « Ce n’aurait pas été possible d’être à l’extérieur et que nos produits gèlent, cela aurait affecté leur conservation et nous n’aurions pas participé », tranche-t-elle.

Le marché de Noël de Granby misait sur la plus grande variété de produits locaux possibles. On y retrouvait ainsi autant de produits à déguster que de l’artisanat et de la création, soulignait Jacques Bouvier.

C’est cette vision qui a permis à l’artiste-peintre Alex de Joie de se trouver une place dans l’événement avec ses toiles d’art naïf et ses décorations dérivées.

« C’est plus accessible pour les artisans qu’un symposium et ça marche bien pour moi », assure-t-elle.

Un peu plus loin, Sophie-Lysa Duval et John Quinn de la boulangerie Duvoquic de Waterloo se montraient eux aussi ravis.

« On a vendu toute notre table à quelques reprises, nos cupcakes sont populaires ! Même si on a une boutique sur la rue Foster, notre présence aux marchés de la Haute-Yamaska permet toujours de trouver de nouveaux clients », assure Sophie-Lysa Duval.

La série des marchés de Noël la Haute-Yamaska s’est terminée avec celui de Granby, dimanche après-midi. L’organisation est toutefois affiliée au marché de Noël de Saint-Joachim-de-Shefford qui aura lieu le 8 décembre prochain.